Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 16:32
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)

Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (Daphne mezereum). 5 suivantes : Daphné camelée (Daphne cneorum)

Des fleurs parfumées en plein hiver

Un parfum étonnant


 Par quel étrange caprice de la nature les floraisons d'hiver sont-elles parmi les plus parfumées ? Avec les daphnés, le monde végétal nous offre un de ses parfums les plus extraordinaires. Exotique, puissant, très fleuri avec des notes d’œillet, de jasmin et de jacinthe rehaussée d’une pointe épicée de girofle, il embaume à plusieurs mètres !

 

 

 

Les daphnés (genre Daphne), avec environ 50 à 95 espèces, sont des arbustes ou sous-arbrisseauxde la famille des Thyméléacées, à feuilles caduques ou sempervirentes. Ils sont originaires d'Asie, d'Europe et d'Afrique du Nord.
Ces plantes sont connues pour leurs fleurs odorantes et pour leurs baies toxiques. Les fleurs sont dépourvues de pétales et ont quatre, rarement cinq, sépales pétaloïdes de diverses couleurs. La plupart des espèces sempervirentes ont des fleurs verdâtres, tandis que les espèces à feuilles caduques auraient des fleurs roses. Plusieurs espèces fleurissent tard en hiver ou très tôt au printemps.
 
 
Photographies :
Les 6 premières, celles qui sont signées : Bois joli ou bois gentil (daphné mezereum)
Le bois-joli, jolibois, verdelet, vert-bois, Daphné bois-gentil ou simplement bois-gentil (Daphne mezereum) est une espèce d'arbustes à feuilles caduques de la famille des Thymelaeaceae.
Daphne mezereum est un arbrisseau à tiges dressées, à feuilles oblongues, les terminales en rosettes, molles, caduques. Les fleurs rouges ou roses apparaissent en février, avant les feuilles, et exhalent une délicieuse odeur. Les drupes rouges mûrissent entre juillet et septembre. Elles sont toxiques pour les mammifères mais sont mangées par de nombreux oiseaux qui permettent la dissémination des graines.
 
Les 5 suivantes : Daphné camélée Description ici
 
Voir aussi :
 
Apollon et Daphné 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Daphn%C3%A9_(nymphe)
Repost 0
Published by Martine Schnoering - dans Flore
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 11:19

 

 

Après avoir visité La grotte des Echelles à Saint-Christophe-la-Grotte (Savoie), je découvrais le site préhistorique de la Fru. Alors que je détaillais le grand abri, mon attention a été attirée par une jolie plante, ressemblant à la fois à une fougère et à du millepertuis. Je ne la connaissais pas. J'ai fait quelques photographies à l'aide de mon LGG2 et de mon Nikon D3S avec le 105 mm.


FLORE-8991.jpg

 

FLORE-8996.jpg

 

Un ami de Facebook m'a aidée à l'identifier.

C'est le millepertuis à sous (Hypericum nummularium), ou Vulnéraire des Chartreux

Je suis toujours particulièrement heureuse quand, au cours d'une journée de randonnée, je peux identifier au moins une plante !

 


20140727_125439.jpg

 

 

Le millepertuis à sous (Hypericum nummularium), ou Vulnéraire des Chartreux est une petite plante vivace rampante.

C'est un millepertuis d’aspect original, à touffes d’environ 10 à 20 cm, pendantes ou parfois étalées en rosette sur les parois calcaires de montagne.

La vulnéraire est une endémique des Pyrénées et des Alpes françaises, de 500 à 2500 m sur rochers calcaires, parois ou éboulis fixés, crevasses, exposés au sud-ouest.

 

Elle pousse en général à l'abri de ces rochers calcaires, parfois dans les renfoncements produits par l'érosion de la neige qui creuse le calcaire lors de la fonte. On dit que ses racines produisent un acide capable de creuser la roche calcaire. Ce serait de cette combinaison chimique du calcaire et de l'acide que naîtrait l'arôme si particulier de la vulnéraire.

En Chartreuse (Isère), elle peuple le karst, paysage de lapiaz (ou lapié), résultat de la prédominance de l’érosion chimique des roches calcaires.


 

20140727_125540.jpg

 

Propriétés de la plante :

On procède à sa cueillette au début de la floraison : on coupe la tige entière, en ayant bien soin de ne pas arracher les racines. La décoction de cette plante servira à confectionner de délicieuses tisanes aux vertus antispasmodiques, régulatrices du cycle sanguin et tonique également. Elle est souveraine contre les refroidissements. Comme son nom l'indique, elle a un pouvoir cicatrisant.

Elle compte parmi les plantes mystérieuses qui servent à l'élaboration de la liqueur réputée des moines de la Grande Chartreuse.

Mais on l’utilise aussi depuis de longues générations comme herbe noble à liqueur.

Règlementation :

La vulnéraire des chartreux est une plante protégée par arrêté préfectoral. En Chartreuse et globalement sur tous les lieux de pousse il n'est autorisé de cueillir qu'une poignée de fleurs (une vingtaine de brins) afin de la préserver, sous peine de s'exposer à de fortes amendes (comme pour le génépi).

Source

 

 


Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 19:13

Damien Martinak, passionné d'orchidées sauvages d'Alsace et régions proches, nous informe de la prochaine sortie de son livre  :

 Guide des orchidées sauvages, Alsace, Lorraine, Bourgogne, Franche-Comté, Champagne-Ardennes : 

 

Bonjour à toutes et à tous,

L'impression est en cours ! Avant fin mars, j'aurai des exemplaires à la maison

Vous pouvez passer commande.  Merci de passer l'info

 

Si cela vous intéresse, et pour réserver un livre, n'hésitez pas à lui écrire à cette adresse : martinak@live.fr



Orchidées Damien
Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 11:50

c-MS-DSC_2961.jpg

 

c-MS-DSC_2963.jpg

 

 

 

http://www.fleurscaussescevennes.fr/images%20fleurs%20bleues.html

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Martine Schnoering - dans Flore
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 16:47

 

L’Épicéa ou Épicéa commun (Picea abies (L.) Karst. ou Picea excelsa (Lam.) est une espèce d’arbre résineux de la famille des Pinacées et du genre Picea. Il présente des cônes à port retombant, ce qui le distingue du Sapin blanc. Ce conifère d’origine européenne peut être cultivé. Une forêt composée essentiellement d’épicéa est appelée « pessière ».

 

 5 05 041Epicéas, vue sur le rocher de Dabo, à partir du Mirguet (sommet proche du Grand Rougimont)

 © Martine Schnoering mai 2005

Dimensions et durée de vie

Cet arbre mesure généralement de 35 à 40 mètres de hauteur, mais il peut dépasser en bonne station 50 mètres ; certains spécimens mesurent 60 mètres en Europe de l’Est. Le tronc de l’épicéa ne dépasse que rarement 1,5 m de diamètre.

L’Épicéa commun peut vivre jusqu’à 300 ans en montagne. En 2008 on a pourtant trouvé, en Suède à 950 mètres d'altitude, un bosquet d’épicéas communs de deux mètres de haut dont l'âge a été estimé par la technique de datation au carbone 14 à environ 5 000 ans et le plus âgé, selon les sources, de 7 890 à 9 550 ans. Il s'agirait ainsi du plus vieil arbre vivant au monde.

 

 

5-05-043.jpg

 © Martine Schnoering mai 2005

Une vue plus rapprochée ici

 

L'espèce est monoïque, avec les cônes mâles distincts des cônes femelles, mais les deux sexes sont présents sur le même individu.

Les cônes mâles apparaissent sur le rameau de l’année précédente, en fuseaux ovales, jaune-orangé (15-25 mm)

Les cônes femelles apparaissent en position de bourgeon terminal. D'abord dressés, de couleur verte ou rouge-carmin (20-40 mm), ils deviennent pendants une fois fécondés. Ils deviennent alors bruns et grandissent jusqu'à atteindre entre 10 et 18 cm de longueur en septembre ou octobre. Les écailles sont losangiques, peu épaisses mais coriaces, et la forme de leur extrémité varie selon les races (arrondies ou en double-pointe).

À maturité, les écailles s'écartent pour laisser tomber les graines, mais ne se désarticulent pas. Le cône finit par tomber en hiver.

Les graines sont petites, brunes, munies d’une membrane ailée, et le tout mesure environ 5-6 mm. (source Wiki)

 

 

5-05-046.jpg

 © Martine Schnoering mai 2005

 

 

 

 

Ci-dessous, un des épicéas géants du Défilé de Straiture, dans les Hautes Vosges

_TPS5953.jpg

© Martine Schnoering 10-2010

 

FLORE-5373.jpg

 

Voir également, avec le chant du ruisseau ! (cliquez sur le lien ci-dessous) :

 Vosges - Défilé de Straiture - le site de la petite Meurthe et les épicéas géants - © Vincent Ganaye 2011

 

et

 

ONF - La vallée de Straiture et ses épicéas géants

 

 

 

 


Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 09:04

A l'occasion de la mise à jour des albums, qui figureront dans le site en construction avec Michel Laurent,

je revois dans mes archives une bien jolie fleur : la scille à deux feuilles. Réjouissons-nous de la découvrir actuellement dans les sous-bois printaniers !

 

La Scille à deux feuilles (Scilla bifolia) est une petite plante bulbeuse printanière à fleurs bleu violacé de la famille des Liliaceae selon la classification classique. La classification phylogénétique la place dans la famille des Hyacinthaceae (ou optionnellement dans celle des Asparagaceae). Elle est parfois appelée Étoile bleue mais on trouve parfois des individus aux fleurs blanches. 

La scille à deux feuilles pousse dans des sous-bois frais, elle est commune dans le centre et l'est de la France, elle fleurit de mars à avril, jusqu'à 1 500 m d'altitude. La plante forme de petites colonies dans des lieux généralement boisés, humides, souvent collinéens à montagneux. Source

 


Quelques autres photos dans cet album et le suivant.

 

 

Scille a deux feuilles TPS1639

 

Scille a deux feuilles TPS1799

 

 

Scille a deux feuilles TPS1831

 

Scille a deux feuilles TPS1791

 

Scille a deux feuilles TPS1642

 

 

Scille a deux feuilles TPS1790

 

Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 11:00

 

Salicorne-et-aster-maritime_TPS2154.jpg

 

        Salicorne et Aster maritime                                                                           Ci-dessous : Guimauve officinale

 

_DSC7004.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les différentes plantes halophiles présentes dans le Saulnois  (Listées d'après ce site.)

Tous les  liens ont été modifiés, d'après le site Tela Botanica - (Sous réserve de modifications)


Ces plantes se trouvent dans différents biotopes des bords de Seille : source salée, fossé, prairie salée basse, prairie salée continentale de niveau moyen, prairie salée continentale haute. Elle se trouvent souvent en association de deux, voire plusieurs espèces et quelques fois sont concurrencées par des espèces communes et non halophiles.

 

 

 

Les plantes halophiles strictes : identification d'après le site Tela Botanica. Sous réserve de modifications)  

 

Arroche hastée - ou couchée (Atriplex prostrata)

Aster maritime (Aster tripolium L.)

Atropis distans (Puccinellia distans subsp. distans)

Buplèvre grêle -ou menu- (Bupleurum tenuissimum L.) 

espèce remarquable et menacée, protégée en Lorraine. Autre illlustration

Céraiste aberrant -ou douteux (Cerastium dubium)

Guimauve officinale (Althaea officinalis)

Jonc des chaisiers glauque (Schoenoplectus tabernaemontani) 

Jonc de Gérard (Juncus gerardii)

Renoncule de Baudot (Ranunculus baudotii)

espèce remarquable et menacée, protégée en Lorraine

Renoncule sardonie (Ranunculus sardous)   autre illustration

Ruppie maritime (Ruppia maritima)

espèce remarquable et menacée, protégée en Lorraine. Autre illustration

Salicorne (Salicornia ramosissima) et l'unique :

Salicorne de Vic-sur-Seille (Salicornia emericii var. vicensis).

(espèce remarquable et menacée, protégée en Lorraine, illustrations dans ce blog)

Scirpe maritime (Scirpus maritimus)

Spergulaire maritime (Spergularia marina)

Troscart des marais (Triglochin palustre)

Troscart maritime(Triglochin maritimum L.)

Vulpin bulbeux (Alopercurus bulbosus Gouan)

 

Les plantes halophiles tolérantes

 

Fétuque élevée (Festuca arundinacea ) ?

Carex distans (Carex distans L.) ?

Lotier à feuilles ténues (Lotus corniculatus subsp. tenuis ) ?

Laîche cuivrée (Carex cuprina (Sandor ex Heuff.) ?

Chiendent rampant (Elytrigia repens (L.) ?

Centaurée jacée (Centaurea jacea L.) ?

Trèfle rampant (Trifolium repens L.) ?

 

Mais cette richesse floristique est fortement menacée par :


- le surpiétinement des animaux (bovins) voire des promeneurs  

- le remblaiement des zones humides

- la modification des apports qualitatifs et quantitatifs en eau : les drainages, les curages  

- une gestion intensive agricole avec des apports d'engrais (fertilisation azotée élevée)  

- le broutage des bovins et l'apport de matières organiques (menace guère mesurable)  

- la fauche précoce  

- le retournement des prairies pour une mise en culture

- la déprise agricole qui conduit à la colonisation par les roseaux, phragmites.

 

 

 

Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 06:52

  Suite de : Une mare salée dans le pays du Saulnois

  MARE-SALEE 8570

 

 

 

 

MARE-SALEE 8589

 

 

 

 

 

MARE-SALEE 8612

  Salicorne de Vic-sur-Seille (Salicornia emericii var. vicensis).

 et Aster maritime (Aster tripolium L.)

 

 

MARE-SALEE 8656

Les toiles d'araignées, que la rosée et la lumière du soleil levant mettent particulièrement en valeur,

me fascinent énormément...

 

 

 _HAC0322.jpg

Je les avais annoncés, les voici ! Quatre timides chevreuils, puis six un peu plus tard, émergent de la brume...

 

 

 

Voir toutes les images dans Facebook

 


 

  Identifier  Les plantes des mares salées

 

Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 11:51

La spiranthe d'automne (Spiranthes spiralis) est une plante herbacée vivace de la famille des orchidées Orchidaceae.


C'est une petite plante discrète, à inflorescence en spirale caractéristique.

Elle est composée de toutes petites fleurs blanches sans éperon.

On la rencontre sur des pelouses rases et ensoleillées, aussi bien calcaires que siliceuses (anciens cordons dunaires, par exemple).

 

 

 

 

 

 

 

Spiranthe-d-automne_TPS3200.JPG

Spiranthe d'automne


Spiranthe d'automne TPS3249

 

Spiranthe d'automne

 

 


.....................................................................................................................

 

 

Gracieux soleil mauve, l'Aster amelle ou Marguerite de la saint-Michel (Aster amellus L.)

est une plante herbacée de la famille des Asteraceae du genre des Asters.

On la rencontre sur les étages collinéens et montagnards, stations chaudes et sèches, pelouses, clairières lisières, talus, chemins.

 

 

Aster-amelle_TPS3290.JPG

 

Aster amelle

 

Aster-amelle_TPS3293.JPG

Aster amelle


 

Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 19:57

Suite de  L'anémone hépatique 1/2

 

La photo de flore, c'est particulièrement méditatif, je trouve. Parfois acrobatique.

Il faut, dans une position qui n'a rien à envier à celle de la prière des musulmans, observer la plante sous tous les angles, veiller à soigner l'arrière-plan, dégager les brindilles inopportunes.

Pas de lumière, trop de lumière, cette petite fleur m'a échappé pendant deux séances de photographies.

En fin de journée, comme souvent, elle a semblé m'accorder quelques faveurs.

Une petite feuille de chêne désséchée, une vieille souche, ont  largement contribué à me charmer !

Qu'en dites-vous ?

 

Hepatique et souche TPS2682

 

Ce bois mort évoque un visage bienveillant penché sur l'anémone hépatique.

 

 

 

 

 

Hepatiques et f. de chene TPS2678

 

 

 

Variations sur la feuille de chêne et l'anémone hépatique.

 

Hepatiques et f. de chene TPS2663

 

 

Hepatiques et f. de chene TPS2664

 

 

Hepatiques et f. de chene TPS2668

 

 

 

Hepatiques et f. de chene TPS2656b

 

 

 

 

Pour cette ultime image, j'étais à plat ventre le long de la route, la tête et l'appareil photo en contrebas du talus.

Un automobiliste a ralenti longuement, puis a fait demi-tour pour voir de quoi il retournait.

A mon avis, j'ai du lui faire peur, il a du croire que j'étais accidentée ou morte ?

 

Hepatiques TPS2714 copie

 

 


Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 18:43

 

L'anémone hépatique (Hepatica nobilis) encore appelée hépatique à trois lobes (Hepatica triloba) ou anémone à lobes aigus (Anemone acutiloba).C'est une plante herbacée vivace de la famille des Ranunculaceae.

 

 

On l'appelle aussi  : Herbe au foie, Herbe de la trinité.

L'Anémone hépatique est une vivace qui ne fleurit qu'une huitaine de jours à la fin de l'hiver. Elle est de petite taille et on la rencontre au pied des arbustes lui procurant la fraîcheur qu'elle recherche.

Ses feuilles font penser à des lobes de foie et ce n'est pas un hasard, puisqu'elle se montre utile dans les maladies hépatiques. Ce sont ces caractéristiques lui ont valu le nom d'hépatique.

 

Elle affectionne les sous-bois dont la terre est calcaire et humide et les régions montagneuses

L'Anémone hé la fin de l'hiver. Elle est de petite taille et on la rencontre au pied des arbustes lui procurant la fraîcheur qu'elle recherche. Ses feuilles font penser à des lobes de foie et ce n'est pas un hasard puisqu'elle se montre utile dans les maladies hépatiques. Ce sont ces caractéristiques lui ont values le nom d'hépatique. Elle affectionne les sous-bois dont la terre est calcaire et humide et les régions montagneuses.

Source 1

Source 2

 

Hepatiques TPS1950

 

La petite histoire...

J'ai tout d'abord réalisé une série d'images " basiques ", où l'on voit bien les fleurs et surtout les feuilles de la plante. Celles-ci passent souvent inaperçues pour diverses raisons :

- Elles sont recouvertes de feuilles mortes,

- Elles sont si endommagées que leur couleur se confond avec l'humus,

- Un long pétiole les éloigne souvent de la fleur,

- Enfin, on a du mal à associer les feuilles et les fleurs, car autant les fleurs sont fragiles, autant les feuilles sont grasses et coriaces !

 

Dans un prochain article, je vous montrerai les anémones hépatiques sous un angle plus artistique, disons poétique. Celui que vous préférez, j'en suis certaine !

 

 

Hepatiques TPS2529b

 

 

Hepatiques TPS2609

 

suite : L'anémone hépatique 2/2, un angle plus poétique

 

 

 

 

Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 14:11

Le bois-joli ou bois-gentil (Daphne mezereum) est une espèce d'arbustes à feuilles caduques de la famille des Thymelaeaceae.

Les fleurs rouges ou roses apparaissent en février, avant les feuilles, et exhalent une délicieuse odeur. Les drupes rouges mûrissent entre juillet et septembre. Elles sont toxiques pour les mammifères mais sont mangées par de nombreux oiseaux qui permettent leur dissémination.

Habitat type: sous-bois herbacés médioeuropéens, basophiles, montagnards, des ubacs.

Source 

Toutes les belles toxiques (et médicinales !)

 

 

La petite histoire... 

Il m'a fallu beaucoup de patience et surtout de la chance pour réaliser ces photographies.

 

Tout d'abord, j'ai du revenir cinq ou six fois sur le site où poussaient quelques pieds de bois joli sur le point de fleurir.

J'étais dans le Doubs, sur un promontoire calcaire.

Mais, malgré le soleil et la date propice (l'an dernier, à cette date, les fleurs étaient presque passées), cet arbrisseau discret restait il obstinément en boutons.

 

Par le plus grand des hasards, un peu plus tard, alors que je m'intéressais à une grotte parfaitement inconnue que je venais de découvrir, la personne qui m'accompagnait a repéré, devant la grotte,  plusieurs pieds de bois joli aux fleurs épanouies !

Les voici.

 

Bois joli TPS1677

 

 

Bois joli TPS1663

 

 

Bois joli TPS1672

 

 

 

 

Bois joli TPS1595

 

 

Bois joli TPS1586

 

Repost 0
Published by Mart - dans Flore
commenter cet article

Photographies, récits...

 

Rechercher

Commander le livre

Cliquez sur l'image

Traduire

Articles Récents

  • Mes mille maisons des Vosges, le livre
    Prix ce cet ouvrage : 26 euros (20 euros et 6 euros de frais d'expédition), Je vous envoie ce livre après réception d'un chèque à mon adresse personnelle. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : martineschnoering@icloud.com Résumé du livre : "...
  • Livre d'or 2014
    Je publie ici tous les commentaires, beaux, drôles et autres... qui arrivent dans ma messagerie et n'apparaissent pas dans les commentaires des articles. Grâce à des liens sous chaque page, vous pourrez lire les livres d'or 2013-2012-2011-2008 Si vous...
  • livre d'or 2013
    Précédent : Livre d'or 2014 Islande, automne 2013 27/08/2013 Claude : http://j-aime-l-eft.jimdo.com/ A propos de l'article : Commentaire sur Sylvain Tesson, de la condition de la femme dans le monde Waa, quel article ! Je reviendrai souvent sur ton site,...
  • Livre d'or 2012
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2013-8859634.html 29-12-2012 de NORBERT bonjour mart j'ai découvert votre blog par hasard et depuis quelques mois je suis vos péripéties avec grand plaisir .depuis mes colonies de vacances dans...
  • livre d'or 2011 *
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2012-8859633.html 15-12-2011 Votre blog en général BALDO Agnès Bonjour j'ai découvert votre site il y a très peu de temps et je me suis donc inscrite à votre news letter dès que possible. j'y...
  • livre d'or 2010
    Précédent : Livre d'or 2009 .23/12/10 16:32 JE VOUS SOUHAITE DE BONNES FETES DE NOEL JE VOUS REMERCIE POUR VOS MERVEILLEUX REPORTAGES SUR LA FLORE ET LA FAUNE DE NOTRE REGION....C EST AVEC GRAND PLAISIR QUE JE REGARDE CES BELLES PHOTOS....MERCI ENCORE...
  • Livre d'or 2009
    Précédent : Refuge Hinterbockloch, Grand Ventron 16 novembre 2009 Bonjour !!!Nadine ROCHELBonjour Martine,Je pense que vous êtes la femme qui va me permettre de m'évader, de rêver et certainement de me conforter dans cette envie indescriptible de se lier...
  • Livre d'or 2008
    C'est la première page du livre d'Or du Site Vosges-Passion 30/12/2008 18:52 donne le bonjour à ton pereremysalut michel , ton fils à un super site Hervé dit la MASCOTTE 26/12/2008 12:35 Bonjour, cherche infos sur les abris des vosgesmikaël verspuyBonjour...
  • Le magazine Passion Vosges 2016, thème Mont Sainte Odile, est en kiosque
    Première de couverture, magazine Passion vosges 2016, thème randonnées autour du Mont Sainte Odile Cette année encore, j'ai eu le plaisir de contribuer à l'illustration de ce magazine. 31 circuits pédestres autour du Mont Saint Odile. Circuits téléchargeables...
  • Bibliographie pour un bon usage du plein air dans les Vosges
    Début de bibliographie, Pour une découverte de la nature des Vosges, sportive, naturaliste, méditative... ABBEY Edward - le gang de la clef à molette - Editions Gallmeister ABBEY Edward - Désert solitaire. Une saison dans le désert. ANDERSEN Hans Christian...