Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 20:41

Nous n'aimons jamais vraiment quelqu'un. Nous aimons uniquement l'idée que nous nous faisons de ce quelqu'un. Ce que nous aimons, c'est un concept forgé par nous — et en fin de compte, c'est nous-mêmes.

Fernando Pessoa

Le livre de l'intranquillité

 

 

Trouver quelqu'un qu'on puisse aimer, - Quelqu'un qui ne trahira pas ; - Quelqu'un qui apprécie les choses - Et les mots selon notre goût ; - Qui ne dit aucun mal de nous ; - Qui prend soin de notre confort ; - Qui nous pardonne nos défauts - Et qui jamais ne nous ennuie. - Vous chercherez en vain ce fantôme, - cessez de perdre vos efforts. - N'ayez d'amour que pour vous-même, - Mon très respectable lecteur. - L'objet en est digne ; jamais - vous ne trouverez plus aimable.

Alexandre Pouchkine

Eugène Onéguine

 

 

 

Mona_Lisa-.jpg

Mona Lisa, par Léonard de Vinci

 


Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 09:08

 

IMAGES-DIVERSES-6 0069

Roses - fonction kaléidoscope, Sony Xxperia SP - © Martine Schnoering

 

Tant de fois s'appointer, tant de fois se fâcher,

Tant de fois rompre ensemble et puis se renouer,

Tantôt blâmer Amour et tantôt le louer,

Tant de fois se fuir, tant de fois se chercher,

Tant de fois se montrer, tant de fois se cacher,

Tantôt se mettre au joug, tantôt le secouer,

Avouer sa promesse et la désavouer,

Sont signes que l'Amour de près nous vient toucher.

L'inconstance amoureuse est marque d'amitié.

Si donc tout à la fois avoir haine et pitié,

Jurer, se parjurer, serments faits et défaits,

Espérer sans espoir, confort sans réconfort,

Sont vrais signes d'amour, nous entr'aimons bien fort,

Car nous avons toujours ou la guerre, ou la paix.

Pierre de Ronsard

Les Œuvres, premier tome des Amours, Paris, Gabriel Buon, 1578. - : Les Amours diverses, sonnet XXI, p. 591 




Repost 0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 12:27

Paroles, musique, voix, images... Un petit bijou.

 

 

 

http://youtu.be/aUQhG0CH4ME?list=PL1A40BF6E436F9F68 

Tu vois ce convoi
Qui s'ébranle
Non tu vois pas
Tu n'es pas dans l'angle
Pas dans le triangle

Comme quand tu faisais du zèle
Comme quand j'te volais dans les plumes
Entre les dunes

Par la porte entrebâillée
Je te vois rêver
A des ébats qui me blessent
A des ébats qui ne cessent

Peu à peu tout me happe
Je me dérobe je me détache
Sans laisser d'auréole
Les cymbales les symboles
Collent
On se rappelle
On se racole
Peu à peu tout me happe

Les vents de l'orgueil 
Peu apaisés
Peu apaisés
Une poussière dans l'œil
Et le monde entier soudain se trouble

Comme quand tu faisais du zèle 
Comme quand j'te volais dans les plumes
Entre les dunes

Par la porte entrebaîllée
Je te vois pleurer
Des romans-fleuves asséchés
Où jadis on nageait

Peu à peu tout me happe
Je me dérobe je me détache
Sans laisser d'auréole
Les cymbales les symboles
Collent
On se rappelle
On se racole
Peu à peu tout me happe

http://www.parolesmania.com/ 

 

Voir aussi :  Alain Bashung - Madame rêve



 

 

Repost 0
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 22:50

Fabrice Luchini, avec ses mimiques, sa façon de parler, me fait toujours sourire ! Et s'il avait raison ?

Il y va fort, quand même ! (mais c'est ce qu'on aime chez lui).

 

_DSC7862.JPG

Mouettes tridactyles à Andenes (Norvège)

 

C’est immense le problème du couple ! Le couple dans le mauvais côté c’est pour se fuir soi. C'est-à-dire, l’individu totalement incomplet cherche dans l’autre la complétude. C'est-à-dire en gros un couple c’est deux individus pas finis qui inventent un troisième individu qui est le couple. Alors ils ne savent pas qui ils sont, mais ils sont quelqu’un, puisqu’ils sont le couple.

Fabrice Luchini, Vie privée vie publique, France 3, 10 juillet 2007 
[ Fabrice Luchini ] Source

 

 

 

       http://youtu.be/UkbsTmLPaWU

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 17:11

 

      Suite de  Alain Bashung - Happe

 

 

 

Madame rêve d'atomiseurs
Et de cylindres si longs
Qu'ils sont les seuls
Qui la remplissent de bonheur
Madame rêve d'artifices
Des formes oblongues
Et de totems qui la punissent

Rêve d'archipels
De vagues perpétuelles
Sismiques et sensuelles

D'un amour qui la flingue
D'une fusée qui l'épingle
Au ciel
Au ciel

On est loin des amours de loin
On est loin des amours de loin
On est loin

Madame rêve ad libitum
Comme si c'était tout comme
Dans les prières
Qui emprisonnent et vous libèrent
Madame rêve d'apesanteur
Des heures des heures
De voltige à plusieurs

Rêve de fougères
De foudres et de guerres
A faire et à refaire

D'un amour qui la flingue
D'une fusée qui l'épingle
Au ciel
Au ciel

On est loin des amours de loin
On est loin des amours de loin
On est loin

Madame rêve
Au ciel
Madame rêve
Au ciel
Madame rêve

 


Paroles, source


 


Repost 0
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 16:30

 

picasso__la_femme_qui_pleure.jpg

Picasso, la femme qui pleure

Suite de :  Rompre une relation amoureuse brutalement par SMS 

 

Mettre fin à une relation n'est agréable pour personne.

En plus de la tristesse, il y a, parfois, un sentiment de culpabilité.

Mais c'est pour celui qui est quitté que c'est le plus dur.

Une bonne manière de penser la chose :

- pour prendre la décision, pensez à vous,

- pour l'annoncer, pensez à l'autre.

 

Permettre à l'autre de vivre sa douleur est aussi une marque de savoir-vivre. On a parfois la tentation de vouloir faire sentir à l'autre qu'on souffre également : vous le/la quittez, le fait que vous souffriez n'est pas son problème. Évitez de vous arracher les cheveux en vous lamentant que vous êtes le/la pire, que vous êtes horrible, qu'il/elle mérite mieux que vous...

 

Bien rompre

La seule façon d'être élégant(e) dans la rupture, c'est d'affronter celui/celle que vous quittez, de le/la regarder droit dans les yeux, et de lui dire : « Je te quitte ».

Annoncez-lui cela en privé : il/elle doit pouvoir crier, pleurer et exprimer ses émotions à son aise.

Si vous le pouvez, choisissez votre moment : qu'il/elle n'ait pas un examen crucial juste après, ou un repas de famille inéluctable.

Expliquez-lui vos motivations : il/elle a le droit de comprendre.

Vous pouvez évoquer votre tristesse, mais, dans ce domaine, laissez-lui la vedette.

Laissez-le/la vous détester, s'il/elle le choisit. Vous le/la quittez, vous l'expulsez de votre vie : vous devriez souhaiter qu'il/elle refasse sa vie le plus rapidement possible. S'il/elle vous hait, tant mieux : il/elle pourra tourner la page plus vite.

Les cadeaux de rupture n'existent pas.

Quittez-le/la, et allez-vous-en : ne prolongez pas le drame, laissez-le/la vivre sa tristesse et commencer le processus du deuil. C'est dur, mais vous noyer tous deux dans une mer de larmes n'aide personne.

 

Source de cet article

 

 

 

 

Vincent-Van_Gogh_A-la-porte-de-l-eternite-002.jpgBoticelli---la-femme-abandonnee-BOTICEL.jpg

Botticelli - La-femme abandonnée

 Vincent Van Gogh, A la porte de l'éternité 

 

 

 



Repost 0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 11:16

 

6a00d8345167aa69e2015431e36a76970c.jpg

Source de l'image

 

 

(Exemple de SMS)

 

J'ai du mal à t'écrire car je ne veux pas faire de la peine.

Là je suis olbigé et au pied du mur. je préfère arrêter là.

Je préfère être franc avec toi.

Effectivement mon coeur est ailleurs et j'ai besoin de te le dire pour commencer autre chose.

 

(On peut remarquer dans ce sms que son auteur a employé 6 fois le mot " je ". L'autre, le destinataire, ne semble pas exister. l'auteur du SMS s'inquiète seulement de sa petite personne, et nullement de ce que peut ressentir le (la) destinataire de ce SMS)

 

 

 

 

Rompre une relation amoureuse brutalement par SMS,

(avec une personne qui vous aime, qui a toute confiance en vous, avec laquelle vous aviez des projets...)

C'est innommable.

C’est lâche, grossier, violent.

C’est utiliser la technologie moderne à des fins peu ragoûtantes.

 

C’est asséner à l’autre un coup de poing terrible à l’âme.

C’est un assassinat psychologique d’une violence inouïe.

C’est une négation, une instrumentalisation d’autrui.

 

Cette façon de faire ne peut que provenir que d’une personnalité immature, voire psychopathique.

Egoïsme, goujaterie, non respect  de la dignité d’autrui, abus de confiance, sont les premiers termes qui viennent à l’esprit.

 

Les personnes qui agissent de la sorte sont d’ignobles et méprisables individus, d’obtus gourdiflots, des furoncles putrescents qui ne méritent que le crachat et le mépris.

Il faut leur souhaiter un avenir incertain, où leur bêtise et leur violence se retourneront contre elles.

Et se réjouir d'être délivré d'une telle engeance.

 

 

Liens utiles :

 

7 signes pour détecter un vrai psychopathe

Le passif agressif et sa compagne 

Manipulateurs, pervers narcissiques : qui sont-ils ?

 

      Suite : Comment mettre fin à une relation amoureuse avec élégance.

 

 

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 07:57

 

 _TPS0854.jpg

Haselbourg, rochers siamois, étoiles, 02-2011

 

 

Gagner sa vie, c'est dur ; un travail de forçat qui nous prend beaucoup de notre temps pendant la semaine, des horaires de cinglés à en perdre la boule et, au milieu de tout çà, une compagnie féminine qui demande sans cesse que l'on soit à côté d'elle.

 

Le dilemme est là : que faire et comment trouver le juste équilibre, entre relation amoureuse et vie sociale et professionnelle ? La femme est une entité très périlleuse à appréhender, à comprendre et surtout, à gérer. Il faut sans cesse se remettre en question, afin de ne pas la décevoir et de la rendre heureuse en permanence, quoi qu'il advienne dans sa rude vie d'homme travailleur en équipes décalées.

 

Même si c'est impossible à faire, il faut se plier en quatre, afin d'assouvir les pulsions de sa moitié. Un besoin obsessionnel de mots tendres et coquins, ce n'est pas toujours ce que l'homme a envie de faire, lorsqu'il travaille dur pour tenter de sortir de la crise financière et surtout, de cette infernale vis sans fin du chômage et de la réclusion sociale. L'homme fatigué de ses efforts professionnels a aussi besoin de repos, de silence, de sommeil ...

 

Sans ça, il sombre dans la déprime et il finit par craquer. L'égo humain a fondamentalement besoin de régénération, afin d'être le plus efficace possible, jour après jour. Priver un homme de son sommeil, c'est le conduire tout droit à une mort certaine, atroce et sans aucune possibilité de réanimation. C'est pourquoi, la femme, aussi amoureuse soit-elle, doit avoir ne serait-ce, qu'une petite once de respect et de compassion, pour son amoureux masculin. C'est la loi du fifty-fifty : si la femme comprend la dureté du travail de l'homme, alors l'homme lui aussi, sera capable de fournir quelques menus efforts sentimentaux, envers sa chère et tendre dulcinée, protégée.

 

Le travail c'est la santé et aujourd'hui, il faut s'espérer heureux, d'en posséder un, même si ce n'est pas le travail que l'on aurait tant rêvé ou voulu ! L'argent ne se trouve pas sous les sabots d'un cheval, il ne tombe en aucun cas du ciel...

L'argent et l'amour, ensemble, finiront par former le plus beau et soudé des couples ! Espérons-le. 

 

Christophe GRAF      

Publié dans FB LE 29-01-2013

 

Un autre article de PPDR :   Un rêve brisé, par Christophe GRAF

 

Repost 0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:59

J'ai choisi ce texte parce que, tout d'abord, il m'a touchée.

Et puis, apparemment, il ne ressemble pas trop à son auteur.

Je veux dire par là que, cette fois, Christophe, alias PPDR (Petit Prince des Rochers), parle d'autre chose que de ses rochers adorés des Vosges, de la forêt Noire ou du Palatinat.

Continue dans cette veine, Christophe !

Et en attendant, compte les " j'aime " que tu obtiendras grâce aux visiteurs de Facebook ! 

 

 

 

 

Gossersweiler Rotzenberg PPDR (15)

Gossersweiler, Rotzenberg, PPDR, janvier 2008

 

 

 

 

 

Un rêve brisé c'est comme une pâte brisée : ça s'étale, ça s'étire, ça se casse, mais ça peut aussi se réparer, tout comme un cœur ou une âme. 

La loi de l'amour est faite de telle sorte, qu'il y ait des hauts et des bas, des vertes et des pas mûres. Seuls les caractères les plus trempés tiennent la route, sans jamais se retourner et refaire un quelconque signe de salut au passé.

Il faut vivre intensément son amour, au jour le jour, sans se projeter dans un futur, aussi bien proche que lointain ; l'amour d'un jour peut tourner à la sauce aigre-douce, puis au vinaigre.

L'aigue-marine de mon coeur reste bègue, face à la cruelle réalité de la vie sur terre. Elle s'allume un jour puis s'éteint un autre jour, mais quand, pourquoi  ? Seul Dieu et Dame Nature tout puissants, là-haut, le savent.

C'est la plus pure loi du destin,  celui grâce à qui, aujourd'hui, nous pouvons vivre sur terre.

 

Christophe GRAFF, alias PPDR.

08-1-2014

Son blog et quelques-uns de ses articles 

Sa vidéothèque bien fournie. Sauf erreur de ma part, j'ai compté 1050 vidéos en ligne.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 17:55

" Le conflit se termine quand vous écoutez celui qui est en face de vous à partir d'un endroit de profonde acceptation et d'amour, un endroit au-delà du "J'ai raison et tu as tort", un endroit où vous honorez et autorisez complètement l'expérience de vie du moment de l'autre, aussi absurde, peu gentil ou acerbe que puisse vous paraître son point de vue à ce moment-là.

Le conflit se termine quand vous êtes disposés à être perçu comme ayant tort même si vous êtes plutôt certain d'avoir raison.

Le conflit se termine quand vous arrêtez de prétendre avoir toutes les réponses, quand vous arrêtez de prétendre savoir, et qu'à la place vous écoutez, écoutez réellement celui qui est en face de vous, qui est vous-même en secret ingénieusement déguisé.
Car ce que vous êtes n'a rien à défendre, et nulle part où se cacher. "

Jeff Foster

 

you-or-me-2005--maria-lassnig.jpg

 " You or me 2005, peinture de  Maria Lassnig

 

 

 

 

 

 

Repost 0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 09:09

 

 

Traduction du texte "the seven stages of griefs"Le docteur Elizabeth Kübler-Ross  (décédée en 2004) a été psychologue et spécialiste du comportement. C’est elle qui a présenté les étapes, ou phases du deuil (Déni, Colère, Marchandage, Dépression, Acceptation). Elle a brillé par le coté éthique qu’elle a apporté dans le cadre de l’accompagnement des personnes en fin de vie.

 

Le " travail de deuil " est possible non seulement dans le cas du décès d’un proche, mais il est transposable dans le domaine sentimental, lors d’une rupture, ou dans le domaine professionnel, lorsqu’on arrive à la fin d’un contrat, ou lors d’un licenciement par exemple.

 

Ces 7 étapes sont linéaires, bien qu’il soit possible d'effectuer plusieurs retours en arrière, avant d'accéder à la dernière étape, et de pouvoir enfin "tourner la page".

J’espère que ce petit aperçu vous permettra à progresser, dans votre épreuve sentimentale, professionnelle, ou autre.


Etape 1 – Le Choc : C’est une phase courte. L’annonce d’une rupture, conduisant à un constat, une annonce laisse la personne sans émotion apparente. Le terme de sidération peut tout à fait convenir pour qualifier la réaction de la personne face à l'information transmise. Exemple : « Je te quitte, c’est fini, vous êtes viré ».


Etape 2 – Le Déni : C’est le refus de croire l'information. Sont utilisés des arguments et la contestation. Le rejet de l'information fait place à une discussion intérieure ou/et extérieure. Il ne faut cependant pas croire que la brièveté de cette phase signifie qu’elle n’est pas importante. Certaines personnes s’enferment dans cet état de déni, de refuge (préserver la chambre du disparu intacte, continuer à mettre son assiette à table etc. Exemple : « Ce n'est pas vrai, pas possible... ».


Etape 3 – La colère et le marchandage : C’est la confrontation avec les faits qui va engendrer une attitude de révolte, tournée vers soi et vers les autres. C’est aussi une phase de marchandage qui peut prendre une tournure "magico-religieuse". On promet à une "entité invisible" de ne plus faire telle ou telle chose si la situation originelle pouvait revenir. Les intensités peuvent être variables, selon la maturité affective de la personne. La pensée de la personne s’alimente de fortes contradictions. Elle peut s’emporter,  par exemple, ou s’enfermer dans le plus grand mutisme. Des pulsions de vengeance peuvent ainsi la pousser à avoir des comportements qu'elle ne comprend pas elle-même. En fait, la personne est confrontée à l'impossibilité d'un retour à la situation première. Elle doit faire le deuil, et passe par de nombreuses émotions : reproches, remords,  ressentiments, dégoût, répulsion, séduction ou agression. Exemple : « C’est de leur faute, ils n’ont jamais rien fait pour moi ».


Etape 4 – La tristesse : C’est un état de désespérance. « Ce n’est pas juste, pourquoi il-elle m’a fait ça à moi, qu’est ce que je vais devenir » ?


Etape 5 – La résignation : C’est l'abandon de cette lutte au cours de laquelle la personne peut avoir le sentiment d'avoir tout essayé pour revenir à la situation perdue. Elle n'a aucune visibilité de ce qu'elle peut faire. Elle agit au gré des circonstances. Cette résignation peut aussi se composer de rejet. Exemple : « C'est la vie, Dieu est en contrôle ».


Etape 6 – L'acceptation : Dans cette étape, la personne accepte la perte (de l'être cher, de la petite amie, ou du travail). En l'acceptant, elle est capable de garder les beaux moments mais aussi les moins bons. Elle commence à avoir plus confiance en elle, se sent mieux et l'avenir ne semble pas aussi noir qu'avant. Exemple : « J'y pense encore parfois, mais je m'en sors ».


Etape 7 – La reconstruction : l’acceptation seule ne suffit pas. Il faut reconstruire progressivement. La personne en deuil prend conscience qu'elle est en train de se réorganiser pour répondre aux obligations liées à toute vie en société. Se reconstruire amène à mieux se connaître, à découvrir ses ressources personnelles et à prendre conscience de son existence. Cette démarche développe la confiance en soi-même. Le sentiment de vulnérabilité fait place à une nouvelle énergie et, pour le croyant, une plus grande confiance en Dieu.

 

 

 

 

Repost 0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 22:00

      Suite de Vie de couple, notre relation à l'autre, les " strokes "

 

P4250941.jpg

Deux vieux hêtres, au sommet du Rossberg, Vosges.

 

Quand on aime, on a toujours vingt ans ?

 

« On a toujours vingt ans,

Mais pas pour très longtemps,

Un jour on en a trente,

Et puis un jour quarante

Et puis on ne compte plus,

C’est le temps qui nous compte

Et y en a toujours plus

Qu’il n’en faut dans les comptes… »  

Lény Escudero, Le voyage. (Ecouter à 1 : 42  http://youtu.be/rDSsYjOjryo)

Leny Escudero, le voyage, paroles 

 

Si le corps vieillit, le cœur, lui, ne prend pas une ride, parait-il. Le besoin d’aimer et d’être aimé demeure intact en dépit du temps qui passe. Mais avec une diminution des capacités physiques -et souvent aussi, des revenus- le vieillissement contraint bien des personnes à vivre dans une solitude non souhaitée, si douloureuse pour les êtres sociaux que nous sommes. Nous avons besoin de l’autre pour nous construire et exister.

 

Et pourtant, l'espérance de vie a presque doublé au cours du vingtième siècle. A l’aube du troisième âge, il est grand temps d’apprendre à être bien avec soi-même. Et ça, c’est un « travail » comme un autre, qui demande un minimum d’efforts et d’attention.

 

Pour rencontrer l’autre, dans « la vraie vie » ou sur internet, mieux vaut afficher un visage souriant, un regard pétillant, une attitude optimiste ! Pour cela, il existe quelques recettes -et pas seulement les bons gâteaux, qui comptent aussi, bien entendu - qui ont fait leurs preuves.

 

Par exemple et avec pour mot d’ordre « se faire plaisir » : cultiver une vie intérieure, approfondir une passion, écouter de la musique, lire un auteur que l'on aime, photographier, peindre, écrire, jardiner, bricoler, cuisiner, faire du bénévolat, pratiquer un sport adapté... Autant de démarches  utiles et agréables pour, peut-être, croiser un regard complice, admiratif… Tester un site de rencontre pour séniors ? Pourquoi pas ?

 

Profitez-en ! Pensez enfin à vous ! Alors que certains quittent leur rôle de parent pour redevenir amoureux comme au premier jour, d’autres profitent du départ de leurs enfants pour se séparer et redémarrer une nouvelle vie amoureuse, ce qu’ils attendaient parfois depuis longtemps.

 

Vous n'avez plus rien à prouver. Faites-vous plaisir ! Une fois pour toutes, moquez-vous du qu’en dira-t-on.

 

Et n'oubliez jamais que...

" Il n'y a qu'un pas de l'enfance à la jeunesse, 
Course à peine commencée que nous atteint la vieillesse. "
Citation de Cicéron ; Des vrais biens et des vrais maux - env. 47 av. J.-C.

 

 

 

 

 IMAGES-DIVERSES-6 4432

Statuette photographiée sur un rebord de fenêtre,

en Bretagne à HUELGOAT, près du MENHIR DE KERAMPEULVEN 

 

Voir également  : " Les délices de l'âge ", vidéo, par des étudiants de l'ESEC - Paris

 

 

Repost 0

Photographies, récits...

 

Rechercher

Commander le livre

Cliquez sur l'image

Traduire

Articles Récents

  • Mes mille maisons des Vosges, le livre
    Prix ce cet ouvrage : 26 euros (20 euros et 6 euros de frais d'expédition), Je vous envoie ce livre après réception d'un chèque à mon adresse personnelle. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : martineschnoering@icloud.com Résumé du livre : "...
  • Livre d'or 2014
    Je publie ici tous les commentaires, beaux, drôles et autres... qui arrivent dans ma messagerie et n'apparaissent pas dans les commentaires des articles. Grâce à des liens sous chaque page, vous pourrez lire les livres d'or 2013-2012-2011-2008 Si vous...
  • livre d'or 2013
    Précédent : Livre d'or 2014 Islande, automne 2013 27/08/2013 Claude : http://j-aime-l-eft.jimdo.com/ A propos de l'article : Commentaire sur Sylvain Tesson, de la condition de la femme dans le monde Waa, quel article ! Je reviendrai souvent sur ton site,...
  • Livre d'or 2012
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2013-8859634.html 29-12-2012 de NORBERT bonjour mart j'ai découvert votre blog par hasard et depuis quelques mois je suis vos péripéties avec grand plaisir .depuis mes colonies de vacances dans...
  • livre d'or 2011 *
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2012-8859633.html 15-12-2011 Votre blog en général BALDO Agnès Bonjour j'ai découvert votre site il y a très peu de temps et je me suis donc inscrite à votre news letter dès que possible. j'y...
  • livre d'or 2010
    Précédent : Livre d'or 2009 .23/12/10 16:32 JE VOUS SOUHAITE DE BONNES FETES DE NOEL JE VOUS REMERCIE POUR VOS MERVEILLEUX REPORTAGES SUR LA FLORE ET LA FAUNE DE NOTRE REGION....C EST AVEC GRAND PLAISIR QUE JE REGARDE CES BELLES PHOTOS....MERCI ENCORE...
  • Livre d'or 2009
    Précédent : Refuge Hinterbockloch, Grand Ventron 16 novembre 2009 Bonjour !!!Nadine ROCHELBonjour Martine,Je pense que vous êtes la femme qui va me permettre de m'évader, de rêver et certainement de me conforter dans cette envie indescriptible de se lier...
  • Livre d'or 2008
    C'est la première page du livre d'Or du Site Vosges-Passion 30/12/2008 18:52 donne le bonjour à ton pereremysalut michel , ton fils à un super site Hervé dit la MASCOTTE 26/12/2008 12:35 Bonjour, cherche infos sur les abris des vosgesmikaël verspuyBonjour...
  • Le magazine Passion Vosges 2016, thème Mont Sainte Odile, est en kiosque
    Première de couverture, magazine Passion vosges 2016, thème randonnées autour du Mont Sainte Odile Cette année encore, j'ai eu le plaisir de contribuer à l'illustration de ce magazine. 31 circuits pédestres autour du Mont Saint Odile. Circuits téléchargeables...
  • Bibliographie pour un bon usage du plein air dans les Vosges
    Début de bibliographie, Pour une découverte de la nature des Vosges, sportive, naturaliste, méditative... ABBEY Edward - le gang de la clef à molette - Editions Gallmeister ABBEY Edward - Désert solitaire. Une saison dans le désert. ANDERSEN Hans Christian...