Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 10:10

Entre CHATEAUNEUF DE RANDON et RIEUTORT DE RANDON (sud ouest de Langogne)

 

Après avoir traversé d'invraisemblables forêts parsemées de blocs granitiques titanesques, sans trop pouvoir m'arrêter,  je débouche sur une belle lande mauve parsemée de blocs. J'ai une chance inouïe ! J'arrive pile au bon moment : un orage se prépare !


 Vite ! Vite pour les photos ! Les belles lumières d'orage sont tellement éphémères et changeantes...


Se garer correctement, courir, enjamber des barbelés, choisir un angle... Vite !


Quel bonheur et quelle excitation, d'immortaliser ces beaux paysages sous ce ciel noir, dans les grondements lointains du tonnerre...


L'orage finira par s'éloigner, puis, un peu plus tard, il reviendra pour de bon. Des trombes d'eau salvatrices et bienvenues rafraîchiront l'atmosphère. Quel bien être après toutes ces journées de canicule !


Je vous invite à consulter l'album complet grâce à ce lien

 

 

_DSC7231.jpg

 

_DSC7234.jpg

 

_DSC7290.jpg

_DSC7277.jpg


 

_DSC7272.jpg

Note, je publie en direct du terrain grâce au partage de connexion internet sur iphone

 

 

582629 4524084701225 1173045617 n

Partager cet article

commentaires

Philippe 29/08/2012


Superbes paysages et une ambiance du tonnerre ! Ces rochers disséminés sur le plateau sont magnifiques.  Le Steinberg à côté c'est du "pipi de chat".

Photographies, récits...

 

Rechercher

Commander le livre

Cliquez sur l'image

Traduire

Articles Récents

  • Miroirs, Jean Cocteau, Orphée...
    « Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu plus avant de renvoyer les images. » de Jean Cocteau Dialogue du film Le Sang d’un poète Portrait du photographe Olivier Frimat, reflet dans une pierre à bassin, Prayé, Donon.2003. Ci-dessous, extrait du...
  • Miroirs - Jorge Luis Borges, L’or des tigres
    Reflet dans une cupule, rocher du Hohwalsch, Walscheid. Photo : Laurent Gailmain 2005 Pourquoi t’obstiner miroir sans fin ? Pourquoi doubler, frère mystérieux, le moindre mouvement de ma main ? Pourquoi ce reflet tenace dans l’ombre ? Tu es mon alter...
  • Badonviller, col de la chapelotte, quelques images récentes.
    La guerre des mines, c’est avancer sous terre dans les galeries, c’est établir, sous les lignes de l’adversaire, une chambre chargée d’explosifs, qui en explosant tuera des soldats ennemis. On rencontrera l’ennemi à 10, 20, 50 mètres sous terre et les...
  • Les quatre accords toltèques - Don Miguel Ruiz
    Miguel Ángel Ruiz (ou Don Miguel Ruiz) est un auteur mexicain, chamane (se disant nagual) et enseignant, né en 1952. Son ouvrage Les quatre accords toltèques est un best-seller de la littérature New Age. Les quatre accords toltèques : Premier Accord :...
  • Quelques haÏkus de Bashô, " l'instant révélé dans sa pureté ".
    De temps à autre, j'aime relire ces courts poèmes pleins de fraîcheur que sont les haikus... Dans le vieil étang Une grenouille saute - un ploc dans l'eau source de l'image, et techniques du haïku Bashô est l’une des figures majeures de la poésie classique...
  • Trouver quelqu'un qu'on puisse aimer, - citations F. Pessoa, A. Pouchkine
    Nous n'aimons jamais vraiment quelqu'un. Nous aimons uniquement l'idée que nous nous faisons de ce quelqu'un. Ce que nous aimons, c'est un concept forgé par nous — et en fin de compte, c'est nous-mêmes. Fernando Pessoa Le livre de l'intranquillité Trouver...
  • " Et si la liberté consistait à posséder le temps ? ", Sylvain Tesson
    Suite de " L'homme libre possède le temps ", Sylvain Tesson Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ?Tant qu’il...
  • " Depuis que j'ai quitté le monde... " Kamo no Chōmei
    Suite de : " Il se peut que mon logis soit étroit ", Kamo no Chōmei Depuis que j'ai quitté le monde, et que j'ai choisi la voie du renoncement, je me sens libre de toute haine comme de toute crainte. J'abandonne ma vie au destin, je ne désire, ni vivre...
  • Lorsque tout va mal dans notre vie... Pierre Péju
    Lorsque tout va mal dans notre vie, il suffit, certaines nuits, de lever les yeux dans le noir, pour découvrir, exactement au-dessus de notre tête, une étoile un peu plus grosse et brillante que les autres : la fameuse étoile du réconfort. On la fixe...
  • Les civilisations naissent, grandissent et meurent, Bernard Werber
    Les civilisations naissent, grandissent et meurent comme des organismes vivants. Elles ont leur rythme propre, trois pas en avant , deux pas en arrière. Elles respirent. Elles connaissent ainsi un temps d'exaltation où tout semble emporté dans une spirale...