Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 08:11

Ce matin, dans ma messagerie, Raphaël Zacharie de IZARRA me signalait que j'avais commis une erreur dans l'article La poésie, par Raphaël Zacharie de IZARRA.

Il me disait : " Le site que vous citez n'est pas le mien mais celui d'un de mes nombreux laudateurs. "

 

Je me suis donc empressée de rectifier cette erreur.

A cette occasion, j'ai découvert un texte de cet auteur, que j'ai trouvé aussi caustique qu'hilarant et stimulant !

961 - Les monuments historiques m'emmerdent

 

 


Je crois que je suis en passe de devenir fan (ou laudatrice) de cet auteur dont je dirais "ce n'est pas un tiède". 

Cet article me rappelle immédiatement un extrait de «  Walden ou la vie dans les bois », par Henri David THOREAU qui m'avait énormément plu lorsque j'ai lu cet ouvrage, à tel point que je l’avais surligné au crayon. 

Tout d’abord, sur internet, j'ai rapidement trouvé cet extrait du livre, que je gardais confusément en mémoire.


" A quelle fin, dites-moi, tant de pierre travaillées ? Les tours et les temples sont le luxe des princes. Les nations sont possédées de la démente ambition de perpétuer leur mémoire par l’amas de pierre travaillée qu’elles laissent. Que serait-ce si d’égales peines étaient prises pour adoucir les mœurs ? Un seul acte de bon sens devrait être plus mémorable qu’un monument aussi haut que la lune. Pour les pyramides, ce quelles offrent surtout d’étonnant, c’est qu’on ait pu trouver tant d’hommes assez avilis pour passer leur vie à la construction d’une tombe dédiée à quelque imbécile ambitieux, qu’il eut été plus sage et plus mâle de noyer dans le Nil. Quant à la religion et l’amour des bâtisseurs, ce sont à peu près les mêmes par tout l’univers, que l’édifice soit un temple égyptien ou la Banque des Etats-Unis. Cela coûte plus que cela ne vaut. Le grand ressort, c’est la vanité. Ce n’est pas par leur architecture, mais par leur pouvoir de pensée abstraite que les nations devraient chercher à se commémorer. Combien plus admirable le Bhagavad-Gita que toutes les ruines de l’Orient !»

1854 « Je vivais seul dans les bois » (1er chapitre de Walden) de Henry David Thoreau Source

 

Puis, j'ai exhumé de ma bibliothèque mon livre personnel, quelque peu écorné, jauni et annoté, et j'ai effectué une comparaison avec le texte trouvé sur internet. Mon exemplaire de Walden ou la vie dans les bois, disait ceci, page 58 :

 

" A quelles fins, dites-moi, tant de pierres travaillées ? En Arcadie, lorsque j’y fus, je ne vis point qu’on martelât de pierres. Les nations sont possédées par la démente ambition de perpétuer leur mémoire par l’amas de pierres travaillées qu’elles laissent. Que serait-ce, si d’égales peines étaient prises pour adoucir et polir leurs mœurs ? Un seul acte de bon sens devrait être plus mémorable qu’un monument aussi haut que la lune. Je préfère voir les pierres en leur place. La grandeur de Thèbes fut une grandeur vulgaire. Plus sensé le cordon de pierre qui borde le champ d’un honnête homme, qu’une Thèbes aux cent portes, qui s’est écartée davantage du vrai but de la vie. (…) Pour les pyramides, ce qu’elles offrent surtout d’étonnant, c’est qu’on ait pu trouver tant d’hommes assez avilis pour passer leur vie à la construction d’une tombe destinée à quelque imbécile ambitieux, qu’il eut été plus sage et plus mâle de noyer dans le Nil pour ensuite livrer son corps aux chiens. "

Henri David THOREAU  Walden ou la vie dans les bois, Page 58

L’imaginaire Gallimard, 1922 pour la traduction française

 

Sans doute l’avez-vous compris, je partage l’avis de ces auteurs.

Tous ces édifices et monuments orgueilleux et grandiloquents, dévoreurs de vies humaines, qui requièrent la minutie des archéologues et l’admiration de hordes de touristes ébahis, ne valent pas, à mon avis, la douce contemplation d’un arbre ou d’un monument naturel comme ceux qui figurent au bas de cette page par exemple.

 

Ou pourquoi pas d'un brin d'herbe, d'une petite fleur, d'un insecte ou d'une brindille, par exemple, qui sont à eux seuls des monuments de beauté...


Suite : Echange de mails avec Raphaël Zacharie de IZARRA, le 28-06-2012

 

Noyer DSC2655

Bourgeon de noyer


Violettes-FLORE_0098.jpg

Petit coléoptère sur une violette odorante

 

Altschlossfelsen3--5-.jpg

 

Altschlossfelsen, barre rocheuse remarquable, Roppeviller.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce monument naturel :

Roppeviller : Altschlossfelsen, une falaise exceptionnelle

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrick Willinger 06/07/2012 13:13


Les expressions en « bleu » sont celles utilisées par l’auteur, R.Z.D. IZARRA 





Un « monument historique ». Voici une expression assez floue, un fourre-tout commode. Les contours
du sujet étant imprécis, le terrain peut rapidement être gangrené par des considérations excessives et incontrôlées. C’est précisément sur ce chemin qui ne mène nulle part, qu’a choisi de
s’engager l’auteur de cet article noir et destructeur : « Les monuments historiques m’emmerdent ».  N’y cherchez aucun sens. L’ivrognerie de la « forme » accouche
d’une coquille vide. Il n’y a pas de  « fond », si ce n’est ce réceptacle inconsistant où l’auteur a déversé son miasme.


 


Dans ce qui suit je vais m’adresser directement à l’auteur : R.Z.D. IZZARA….
Une distinction simple aurait par exemple consisté à faire une différence entre :


- Les grands monuments issus de l’architecture moderne  ( le Burj Dubaï, le Willis Tower, … )
  


- Les monuments anciens, nourris de tradition, de savoirs oubliés, d’espace sacré


 « 
La rencontre obligée…a toujours été pour moi une corvée  » - C’est par cette simple phrase que « votre » vrai problème est cerné et posé. La visite des architectures
anciennes est décrite sous l’angle presque exclusif d’une « obligation », d’une « imposition », voire d’une « brimade ».  Et vos compagnons de route sont
« des fardeaux que l’on traîne » 


En clair, vous n’êtes pas en face de monuments en tant qu’expression d’un art mais de masses informes,
colossales qui vous font peur, que vous cherchez à fuir désespérément. Sentiment de panique, d’oppression, face à des réalités sans doute trop fortes pour vous, qui vous brûlent les ailes à la
manière de ces papillons de nuit qui s’approchent d’une lumière qui va finir par les consumer. Ou peut être est-ce là une angoisse de la foule, une « ochlophobie primaire » puisque vous ne manquez pas de décrier ces « hordes de touristes » parmi lesquelles peuvent pourtant évoluer des gens très éclairés, je veux dire plus
instruits que vous ne semblez le penser, lorsque sans distinction vous les considérez comme des « idiots ». Ils pourraient dire la même chose de vous !  


En résumé, votre pamphlet déjanté et désespéré n’a, quant au fond,  rien à voir avec les
monuments eux-mêmes, mais il est plutôt l’expression d’une psychologie régressive, d’une peur panique, d’une phobie infantile involutive. Ce que vous ne comprenez pas vous le cassez, en utilisant
pour cela de fausses raisons, des chicanes verbales, des soubresauts désarticulés, des arguments simplistes, fondés sur l’émotion, avec des résidus d’«anthropomorphisme » : les monuments
vous « emmerdent ».


Lire la
suite





 

Mart 06/07/2012 13:48



Eh bien, cher Patrick, aujourd'hui, nos opinions semble être diamétralement opposées.


Et, pour une fois, je serais davantage dans la nuance que toi ? Je vois ce texte de RZ de Izarra comme une boutade, quelque chose d'exagéré, de volontairement outrancier et provocant, certes.
Mais la provocation est souvent délibérément utilisée pour inciter le lecteur à une prompte réaction, elle peut libérer certaines énergies, bonnes ou mauvaises...


Il me semble que, là, un " diable " est sorti de sa boite...


On ne touche pas impunément aux monuments, devant l'auteur de Pierres sacrées des Vosges...


 



Photographies, récits...

 

Rechercher

Commander le livre

Cliquez sur l'image

Traduire

Articles Récents

  • Tout sur l'auteure du blog
    Autoportrait Vous pouvez m'écrire à cette adresse : alice.wild@laposte.net Le livre : " Mes mille maisons des Vosges " Livre d'or Martine Schnoering et quelques photos de terrain Tous mes (auto)portraits ICI Profil blogueur Matériel photo Publications...
  • Martine Schnoering, autoportraits de vadrouilles
    Portraits au cours de vadrouilles photographiques dans les Vosges, le Jura, la Lozère. Autoportraits fait à l'aide de l'Iphone et quelquefois portraits réalisés par des amis. Pour les 5 dernières, photographies : Patrick Ozanne
  • Mes mille maisons des Vosges, le livre
    Prix ce cet ouvrage : 26 euros (20 euros et 6 euros de frais d'expédition), Je vous envoie ce livre après réception d'un chèque à mon adresse personnelle. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : alice.wild@laposte.net Résumé du livre : " Sans...
  • Livre d'or 2014
    Je publie ici tous les commentaires, beaux, drôles et autres... qui arrivent dans ma messagerie et n'apparaissent pas dans les commentaires des articles. Grâce à des liens sous chaque page, vous pourrez lire les livres d'or 2013-2012-2011-2008 Si vous...
  • livre d'or 2013
    Précédent : Livre d'or 2014 Islande, automne 2013 27/08/2013 Claude : http://j-aime-l-eft.jimdo.com/ A propos de l'article : Commentaire sur Sylvain Tesson, de la condition de la femme dans le monde Waa, quel article ! Je reviendrai souvent sur ton site,...
  • Livre d'or 2012
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2013-8859634.html 29-12-2012 de NORBERT bonjour mart j'ai découvert votre blog par hasard et depuis quelques mois je suis vos péripéties avec grand plaisir .depuis mes colonies de vacances dans...
  • livre d'or 2011 *
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2012-8859633.html 15-12-2011 Votre blog en général BALDO Agnès Bonjour j'ai découvert votre site il y a très peu de temps et je me suis donc inscrite à votre news letter dès que possible. j'y...
  • livre d'or 2010
    Précédent : Livre d'or 2009 .23/12/10 16:32 JE VOUS SOUHAITE DE BONNES FETES DE NOEL JE VOUS REMERCIE POUR VOS MERVEILLEUX REPORTAGES SUR LA FLORE ET LA FAUNE DE NOTRE REGION....C EST AVEC GRAND PLAISIR QUE JE REGARDE CES BELLES PHOTOS....MERCI ENCORE...
  • Livre d'or 2009
    Précédent : Refuge Hinterbockloch, Grand Ventron 16 novembre 2009 Bonjour !!!Nadine ROCHELBonjour Martine,Je pense que vous êtes la femme qui va me permettre de m'évader, de rêver et certainement de me conforter dans cette envie indescriptible de se lier...
  • Livre d'or 2008
    C'est la première page du livre d'Or du Site Vosges-Passion 30/12/2008 18:52 donne le bonjour à ton pereremysalut michel , ton fils à un super site Hervé dit la MASCOTTE 26/12/2008 12:35 Bonjour, cherche infos sur les abris des vosgesmikaël verspuyBonjour...