Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 08:49

Je vous propose aujourd'hui une réflexion sur les fenêtres, à travers quelques images extraites de " Mes mille maisons des Vosges ", et deux textes, de Baudelaire et de Jean-René Valette.


 Fenetre DSC0340

Une lumière de folie dans la brume après la pluie



Celui qui regarde du dehors à travers une fenêtre ouverte, ne voit jamais autant de choses que celui qui regarde une fenêtre fermée. Il n'est pas d'objet plus profond, plus mystérieux, plus fécond, plus ténébreux, plus éblouissant qu'une fenêtre éclairée d'une chandelle. Ce qu'on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui se passe derrière une vitre. Dans ce trou noir ou lumineux vit la vie, rêve la vie, souffre la vie.


Par-delà des vagues de toits, j'aperçois une femme mûre, ridée déjà, pauvre, toujours penchée sur quelque chose, et qui ne sort jamais. Avec son visage, avec son vêtement, avec son geste, avec presque rien, j'ai refait l'histoire de cette femme, ou plutôt sa légende, et quelquefois je me la raconte à moi-même en pleurant.


Si c'eût été un pauvre vieux homme, j'aurais refait la sienne tout aussi aisément. Et je me couche, fier d'avoir vécu et souffert dans d'autres que moi-même.


Peut-être me direz-vous: "Es-tu sûr que cette légende soit la vraie?" Qu'importe ce que peut être la réalité placée hors de moi, si elle m'a aidé à vivre, à sentir que je suis et ce que je suis ?

 

Baudelaire

Le Spleen de Paris

repris en 1864 sous le titre petits poèmes en prose

 

 



Fenetre DSC 0122


 

"Elément architectural familier aux multiples déclinaisons esthétiques ou fonctionnelles, dont les évolutions épousent les avancées techniques ou culturelles, la fenêtre joue un rôle essentiel dans la vie quotidienne, tant individuelle que sociale : elle est source de luminosité, de visibilité, de communication, en même temps que frontière entre deux espaces mitoyens souvent antithétiques.


Vue de l’extérieur, la fenêtre délimite un fragment de réel qui s’offre à la représentation, à la manière du cadre pictural. De l’intérieur, elle ouvre sur un espace autre donné à contempler ou à imaginer. Mais ce qu’elle montre n’est pas toujours visible ou ne l’est que partiellement, aussi participe-t-elle d’un double jeu, entre exhibition et dissimulation, propre à servir de tremplin à l’imaginaire.


Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les artistes s’emparent de ce motif, situé à l’interface entre l’espace du dehors et celui du dedans, dont ils se plaisent à représenter les interactions. Au point que la fenêtre, en ce qu’elle propose une vision du monde, que celle-ci relève de la mimêsis ou de l’invention, peut devenir métaphore de l’œil, de son regard, et au-delà, de l’activité créatrice même. La définition du tableau comme « fenêtre ouverte », qu’on trouve au Livre I du Della Pittura d’ Alberti, est à cet égard significative.


La fenêtre constitue donc un motif de prédilection dans l’imaginaire des artistes : elle participe indéniablement de la construction d’un espace esthétique, poétique et symbolique ; elle ouvre la voie vers un jeu infini de possibles dialectiques :

 

Au fond, la fenêtre apparaît comme ce motif éminemment plastique qui permet à l’envi de modifier le décor au sein duquel évoluent les personnages et où se déroule l’action. Agissant à la fois sur la hauteur, la largeur et la profondeur, il introduit dans le traitement des lieux une série d’oppositions dynamiques.


Jean-René Valette, « Les Fenêtres - Architecture et écriture romanesque » source

 




Fenetre DSC 0102



Fenetre DSC 0138




Fenetre DSC 0147




Fenetre DSC 0155

 

 

Suite : Fenêtres, suite musicale... Roberto Cacciapaglia "Floating".

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

BDF 19/05/2010 19:06



L’intérieur chaud protecteur et l’extérieur glacé hostile, deux milieux antinomiques séparés par une interface
transparente cadrée de croisillons, et cette lueur blafarde d’une bougie vacillante qui fascine le regard. Je retrouve dans ces photos une ambiance bien particulière d’un lieu unique qui me
manque. J’ai depuis choisi le mien, niché dans un fond de vallon perdu, là où le soleil peine à poser ses rayons, mais là aussi où l’homme daigne moins souvent poser ses pattes. Et des fenêtres,
il y en aussi, qui donnent l’impression de plus de clarté, mais la vraie lumière, c’est bien celle de l’intérieur, celle qui illumine mon âme, alors je me sens bien, même dans une apparente
obscurité.



Mart 19/05/2010 20:45



"une interface transparente cadrée de croisillons", quel joli nom pour une fenêtre !


Oui, la bougie est hypnotique, elle donne relief et mystère aux choses et aux gens.


Elle est paisible, vacillante, comme une petite vie, une présence qui réchauffe et éclaire.


Ben tu sais BDF, moi aussi, j'ai tellement de lumière dans l'âme que, tiens, la prochaine fois que j'irai dans une de
mes mille maisons préférées, celles où il n'y a pas l'électricité, je n'emporterai pas de bougies.


(elle ne peut pas s'empêcher de dire des bêtises !)


 












margimond 17/05/2010 11:00



A l'intérieur puis à l'extérieur de cet objet si étrange qu'est la fenêtre... Nous voilà devenu voyeurs. Bravo, l'émotion est là.


Je te propose, en remerciement, mon Haïku préféré (de Bashô, je crois) :


De la petite fenêtre


On voit


Un peu la mer


Bonne journée et bonne méditation,


Denis



Marc Lefrançois 17/05/2010 09:57



Très belle association des textes et des photos. C'est marrant car j'hésitais moi-même à mettre une fenêtre dans mon article. Lors de mon séjour à Boisrenault, de la salle où je prenais mon petit
déjeuner, par la fenêtre on pouvait voir des chevaux courir... J'ai donc pris la photo de la fenêtre mais finalement pas publié... mais c'était un peu féérique!



Photographies, récits...

 

Rechercher

Commander le livre

Cliquez sur l'image

Traduire

Articles Récents

  • Tout sur l'auteure du blog
    Autoportrait Vous pouvez m'écrire à cette adresse : alice.wild@laposte.net Le livre : " Mes mille maisons des Vosges " Livre d'or Martine Schnoering et quelques photos de terrain Tous mes (auto)portraits ICI Profil blogueur Matériel photo Publications...
  • Martine Schnoering, autoportraits de vadrouilles
    Portraits au cours de vadrouilles photographiques dans les Vosges, le Jura, la Lozère. Autoportraits fait à l'aide de l'Iphone et quelquefois portraits réalisés par des amis. Pour les 5 dernières, photographies : Patrick Ozanne
  • Mes mille maisons des Vosges, le livre
    Prix ce cet ouvrage : 26 euros (20 euros et 6 euros de frais d'expédition), Je vous envoie ce livre après réception d'un chèque à mon adresse personnelle. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : alice.wild@laposte.net Résumé du livre : " Sans...
  • Livre d'or 2014
    Je publie ici tous les commentaires, beaux, drôles et autres... qui arrivent dans ma messagerie et n'apparaissent pas dans les commentaires des articles. Grâce à des liens sous chaque page, vous pourrez lire les livres d'or 2013-2012-2011-2008 Si vous...
  • livre d'or 2013
    Précédent : Livre d'or 2014 Islande, automne 2013 27/08/2013 Claude : http://j-aime-l-eft.jimdo.com/ A propos de l'article : Commentaire sur Sylvain Tesson, de la condition de la femme dans le monde Waa, quel article ! Je reviendrai souvent sur ton site,...
  • Livre d'or 2012
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2013-8859634.html 29-12-2012 de NORBERT bonjour mart j'ai découvert votre blog par hasard et depuis quelques mois je suis vos péripéties avec grand plaisir .depuis mes colonies de vacances dans...
  • livre d'or 2011 *
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2012-8859633.html 15-12-2011 Votre blog en général BALDO Agnès Bonjour j'ai découvert votre site il y a très peu de temps et je me suis donc inscrite à votre news letter dès que possible. j'y...
  • livre d'or 2010
    Précédent : Livre d'or 2009 .23/12/10 16:32 JE VOUS SOUHAITE DE BONNES FETES DE NOEL JE VOUS REMERCIE POUR VOS MERVEILLEUX REPORTAGES SUR LA FLORE ET LA FAUNE DE NOTRE REGION....C EST AVEC GRAND PLAISIR QUE JE REGARDE CES BELLES PHOTOS....MERCI ENCORE...
  • Livre d'or 2009
    Précédent : Refuge Hinterbockloch, Grand Ventron 16 novembre 2009 Bonjour !!!Nadine ROCHELBonjour Martine,Je pense que vous êtes la femme qui va me permettre de m'évader, de rêver et certainement de me conforter dans cette envie indescriptible de se lier...
  • Livre d'or 2008
    C'est la première page du livre d'Or du Site Vosges-Passion 30/12/2008 18:52 donne le bonjour à ton pereremysalut michel , ton fils à un super site Hervé dit la MASCOTTE 26/12/2008 12:35 Bonjour, cherche infos sur les abris des vosgesmikaël verspuyBonjour...