Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 08:00



BOIS JE VIENS DE LA TERRE


"Quand j'étais malade, mon père faisait du feu dans ma chambre. Il apportait un très grand soin à dresser les bûches sur le petit bois, à glisser entre les chenets la poignée de copeaux. Manquer un feu eût été une insigne sottise. Je n'imaginais pas que mon père pût avoir d'égal dans cette fonction qu'il ne déléguait jamais à personne. En fait, je ne crois pas avoir allumé un feu avant l'âge de dix-huit ans. C'est seulement quand je vécus dans la solitude que je fus le maître de ma cheminée. Mais l'art de tisonner que j'avais appris de mon père m'est resté comme une vanité. J'aimerais mieux, je crois, manquer une leçon de philosophie que manquer mon feu du matin."

 Gaston BACHELARD, La psychanalyse du feu, Paris : Gallimard, 1949, p. 25

 Extraits des oeuvres de Bachelard ICI



 
Le feu de bois.


Allumer un feu est toujours un grand plaisir pour moi. Depuis mon enfance, chaque jour, le feu fait partie de ma vie.

 

Il faut être patient et habile pour faire naître un feu, veiller à ce qu'il ne meure pas. Cela demande de l'expérience. Lors de mes sorties, j'ai remarqué que peu de personnes en étaient capables. Par manque d'entraînement sans doute.

 

Le feu est un mystère,  les hommes se sont battus pour le conquérir, le garder, comme leur bien le plus précieux. Ils l'ont un peu oublié à présent.

 

On ne fait pas n'importe quoi avec un feu. Sinon, il rechigne à s'allumer ou bien meurt à peine né, vous crève à la figure. Vous vous sentez alors vexé, animé d'un désir de revanche : "Attends, je finirai par t'avoir ". C'est comme si le feu était une personne. Un être vivant qui exige d'être bien traité, sous peine de représailles.  Il nait d'une étincelle, grandit lentement, vit en dévorant son lot d'oxygène et de matières, répand sa lumière, sa chaleur et son parfum, puis meurt en ne laissant que d'impalpables cendres.

 

Comme une personne, il apporte chaleur, compagnie, parfum, dialogue. Il chuchote, crépite, craque, rouspète, ronfle, ronronne. Il faut veiller sur lui sans cesse, sinon, "  il vous quitte " et, comme un amour, vous laisse le coeur en cendres.

 

Le feu sacré exauce des souhaits, accompagne les défunts vers l'autre monde.

 

J'observe le feu, qui me plonge toujours dans de délicieuses rêveries ; j'aime quand nous nous entendons bien et qu'il ronronne à mes côtés comme un gros chat roux. J'aime quand je le taquine, en lui donnant un peu de bois pas assez sec, qu'il accepte avec réticence,  fait fumer terriblement avec des " pschhh " indignés, puis tout à coup, dévore avec de grandes flammes gourmandes et bruyantes.  Et je l'entends me dire : "Ah ! Tu vois ! J’ai fini par l'avaler, ton bois humide !"

 

Un feu bien mené, qui brûle gaiement, apporte l'apaisement aux âmes les plus inquiètes. Il rayonne, tel un soleil apprivoisé, fier de sa capacité à réduire en poussière dans un temps record, tout ce qui mettrait des mois ou des années à disparaître "naturellement".

 

En le voyant à l'œuvre, j'imagine qu'il accélère le temps et je si je ferme les yeux, je me sens emportée, sur des chevaux aux crinières de flammes, dans un fulgurant voyage intergalactique. Puis, engourdie par sa douce chaleur, je m'endors paisiblement.

 

 

 

Cabane-Dersou-Donon22.JPG

 

 


 « Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière » (en latin, Memento, homo, quod pulvis es, et in pulverem reverteris), laisse supposer que l'homme doit être inhumé, la poussière étant assimilée à la glaise à partir de laquelle a été façonné Adam, mais la poussière peut aussi bien être interprétée comme de la poussière « de terre » ou de la poussière « de feu » (c.à.d. les cendres).

(1) Le verset de la Genèse (3, 19)



Partager cet article

Repost 0

commentaires

DEB 23/12/2009 18:24


Coucou Martine,

Toujours aussi sympas tes articles. ^^

Un petit bonjours tout froid de Vendée (où je suis actuellement). Terrain riche en découvertes : Harle huppé en accouplement, grues cendrés, busard des roseaux, pilet, sarcelles ... Le petit peuple
à plume de vendée nous étonne et nous émerveille. 

Point de feu pour moi et mon homme : on se contentera du radiateur ...

Bizz'

DEB 


Mart 24/12/2009 14:54


Merci chère Lémurien !
Je tenvie un peu de vadrouiller en Vendée, même s'il fait un peu froid, pour mater toutes ces chouettes bestioles. Tu vas certainement rapporter plein de nouveaux croquis craquants ! Gros bisous à
vous deux. Et bonnes fêtes de fin d'année. Moi je joue un peu les ermites, comme d'hab, j'ai pas tellement le choix (mais bon, ça va !)


Philib 13/12/2009 23:12


Oui, le feu est indispensable... pour allumer un cigare ! j'ai arrêté il y a deux mois et demi... ou le calumet de la paix
La première est géniale, bravo Martine et bonne nuit.


Mart 14/12/2009 08:05



Félicitations, tu as bien fait d'arrêter. Moi ça fait bientôt huit ans.
Si je devais revivre ma vie, je souhaitrais n'êre JAMAIS en contact une seconde avec cette m.... qu'est le tabac. Beurk !



BDF 13/12/2009 17:29


Texte sublime, lentement mûri avec les années, un compagnon de bivouac indispensable qui nous réconforte et nous transporte en effet dans un autre monde, notre petit monde empli d'une grandiose
tranquillité de vivre. Ta photo de souche est particulièrement belle et symbolique. Grand article, un de tes meilleurs à mon goût, j'y suis très sensible.


Mart 13/12/2009 18:25



Merci cher BDF, j'a fait quelques modif :Comme une personne,. Il apporte chaleur, compagnie, parfum, dialogue. Il chuchote, crépite, craque, rouspète, ronronne.Il faut s'en occuper sans cesse,
sinon"  il vous quitte ". Il peut aussi vous brûler les doigts, vous réduire en cendres, le coeur, puis le corps...
N'est-ce pas.?
Aujourd'hui j'ai fait du feu toute la journée, pour nettoyer un terrain.
Mon beau pôlaire rouge est fichu ! Le feu en a mangé un bout.  mais il n'a pas voulu de moi.




dick 13/12/2009 10:42


beau choix que cette photo, on dirait une flamme blanche s'élevant dans le ciel...

un feu de cheminée qui craque et un bon livre, le bruit du vent dehors ou celui de la pluie... pur bonheur !


Mart 13/12/2009 18:29



Oui au départ, il y avait cette citation : "Bois je viens de la terre et feu je monte au ciel", de Victor Jugo
Un extrait :


La nature


- La terre est de granit, les ruisseaux sont de marbre ;
C'est l'hiver ; nous avons bien froid. Veux-tu, bon arbre,
Être dans mon foyer la bûche de Noël ?
- Bois, je viens de la terre, et, feu, je monte au ciel.
Frappe, bon bûcheron. Père, aïeul, homme, femme,
Chauffez au feu vos mains, chauffez à Dieu votre âme.



Photographies, récits...

 

Rechercher

Commander le livre

Cliquez sur l'image

Traduire

Articles Récents

  • Mes mille maisons des Vosges, le livre
    Prix ce cet ouvrage : 26 euros (20 euros et 6 euros de frais d'expédition), Je vous envoie ce livre après réception d'un chèque à mon adresse personnelle. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : martineschnoering@icloud.com Résumé du livre : "...
  • Livre d'or 2014
    Je publie ici tous les commentaires, beaux, drôles et autres... qui arrivent dans ma messagerie et n'apparaissent pas dans les commentaires des articles. Grâce à des liens sous chaque page, vous pourrez lire les livres d'or 2013-2012-2011-2008 Si vous...
  • livre d'or 2013
    Précédent : Livre d'or 2014 Islande, automne 2013 27/08/2013 Claude : http://j-aime-l-eft.jimdo.com/ A propos de l'article : Commentaire sur Sylvain Tesson, de la condition de la femme dans le monde Waa, quel article ! Je reviendrai souvent sur ton site,...
  • Livre d'or 2012
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2013-8859634.html 29-12-2012 de NORBERT bonjour mart j'ai découvert votre blog par hasard et depuis quelques mois je suis vos péripéties avec grand plaisir .depuis mes colonies de vacances dans...
  • livre d'or 2011 *
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2012-8859633.html 15-12-2011 Votre blog en général BALDO Agnès Bonjour j'ai découvert votre site il y a très peu de temps et je me suis donc inscrite à votre news letter dès que possible. j'y...
  • livre d'or 2010
    Précédent : Livre d'or 2009 .23/12/10 16:32 JE VOUS SOUHAITE DE BONNES FETES DE NOEL JE VOUS REMERCIE POUR VOS MERVEILLEUX REPORTAGES SUR LA FLORE ET LA FAUNE DE NOTRE REGION....C EST AVEC GRAND PLAISIR QUE JE REGARDE CES BELLES PHOTOS....MERCI ENCORE...
  • Livre d'or 2009
    Précédent : Refuge Hinterbockloch, Grand Ventron 16 novembre 2009 Bonjour !!!Nadine ROCHELBonjour Martine,Je pense que vous êtes la femme qui va me permettre de m'évader, de rêver et certainement de me conforter dans cette envie indescriptible de se lier...
  • Livre d'or 2008
    C'est la première page du livre d'Or du Site Vosges-Passion 30/12/2008 18:52 donne le bonjour à ton pereremysalut michel , ton fils à un super site Hervé dit la MASCOTTE 26/12/2008 12:35 Bonjour, cherche infos sur les abris des vosgesmikaël verspuyBonjour...
  • Le magazine Passion Vosges 2016, thème Mont Sainte Odile, est en kiosque
    Première de couverture, magazine Passion vosges 2016, thème randonnées autour du Mont Sainte Odile Cette année encore, j'ai eu le plaisir de contribuer à l'illustration de ce magazine. 31 circuits pédestres autour du Mont Saint Odile. Circuits téléchargeables...
  • Bibliographie pour un bon usage du plein air dans les Vosges
    Début de bibliographie, Pour une découverte de la nature des Vosges, sportive, naturaliste, méditative... ABBEY Edward - le gang de la clef à molette - Editions Gallmeister ABBEY Edward - Désert solitaire. Une saison dans le désert. ANDERSEN Hans Christian...