Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 09:11

      PQR_8719-copie-1.jpg

Cirque de Baume-les-Messieurs (juillet 2013)

 

Suite de :  Alexandre Jollien, Petit traité de l'abandon, Interview par Élise Lucet

 

" Une lecture m’habite, me déroute et me convertit sans cesse. Je viens de lire le Soûtra du Diamant. Un refrain revient sans cesse, une logique paradoxale jalonne le discours du Bouddha : « X n’est pas X, par conséquent, je l’appelle X. »

 

Rarement, énoncé m’a autant aidé. Je l’emploie partout et toujours dans mon quotidien, enfin j’essaie. « Ma femme n’est pas ma femme c’est pourquoi je l’appelle ma femme. », « mes enfants ne sont pas mes enfants, c’est pourquoi je les appelle mes enfants. ». Le Bouddha invite à dégommer toutes les étiquettes. Ma femme n’est pas ma femme. Elle est beaucoup plus riche, beaucoup plus dense, beaucoup plus unique, beaucoup plus insolite que ce que j’en perçois. Et ainsi en va-t-il pour mes enfants, pour mes amis, pour la réalité, bref, pour le monde.

 

Nos étiquettes figent le réel, le rétrécissent, le tuent. Mais lutter contre les étiquettes est encore une posture, une fixation. Le Tathagata invite à aller plus loin. Le cœur libre peut utiliser les étiquettes et appeler un chat un chat. Du moment que je sais que ma femme n’est pas ma femme et que jamais je ne pourrai la saisir dans des concepts, je peux librement, avec légèreté, l’appeler ma femme.

 

Le malheur, c’est de se fixer dans les étiquettes, se figer dans ce qu’on a été et dans ce qu’on est. Ainsi, aujourd’hui, je me suis dit « Alexandre n’est pas Alexandre. L’Alexandre d’hier n’est déjà plus. Celui qui est fatigué en ce moment mourra dans la journée pour naître nouveau. » La non fixation, c’est peut-être de laisser mourir ce  moi fatigué, humilié, content parfois, gratifié et heureux souvent. La non fixation, c’est se laisser vivre plutôt que vivre. "

 

Alexandre Jollien Pharmacopée n° 18

Petit traité de l'abandon, texte intégral en pdf

Soutra du Diamant

 

 

 

 

" Comment comprendre ce soutra, qu’appelle-t-il à vivre ? Alexandre Jollien en transpose les termes en prenant comme exemple sa femme : ma femme n’est pas ma femme, c’est pourquoi je l’appelle ma femme.  Il s’explique : Ma femme n’est pas ma femme car tout ce que j’imagine savoir la concernant est inadéquat et ne signifie rien. Ma femme, néanmoins, reste ma femme.


La première proposition invite à se distancier, à débanaliser les choses sur lesquelles on porte son regard, il s’agit de revenir à soi-même.  La seconde proposition (ma femme reste néanmoins ma femme) invite à renouveler son regard sur ces mêmes choses.


Voici donc une clé de sagesse, n’est-ce pas ?  Ne pas projeter ses pensées, ses attentes, ses habitudes sur autrui puis, s’intéresser à nouveau et avec bienveillance à lui. Il s'agit de re-voir avec une attention neuve et un cœur renouvelé."

Source

 

Quelques liens :

Interview vidéo des Editions du Seuil d’Alexandre Jollien : Petit traité de l’abandon

Les Racines du ciel, sur France-Culture (radio) : L’abandon, d’Alexandre Jollien

L’article de La Vie (lecture) : Petit traité de l’abandon

Le site d’Alexandre Jollien

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claude, de "J'aime l'EFT" 10/07/2013 19:11






Bonjour Martine


Je viens de découvrir ton blog, en cherchant le poème de Victor Hugo « J’aime l’araignée… »; j’aime aussi beaucoup ce texte. Jean Rostand comparait certains insectes à des
bijoux, ça fait rêver…


J’ai trouvé superbes les photos d’ortie, avec ces effets de flous et de transparence.


Puis j’ai vu cet article, et d’autres sur Alexandre Jollien : j’avais déjà entendu parler de lui,


sans l’avoir vu en vidéo. Son message philosophique est déjà impressionnant, mais quand on voit l’histoire de vie qui l’accompagne … respect.


« X n’est pas X, par conséquent, je l’appelle X ». .. ça ouvre des horizons. Tout ce qu’on croit connaître de quelqu’un, y compris de soi-même, n’est qu’une toute petite partie
du sommet de l’iceberg : on a tendance à l’oublier, à voir toujours les mêmes aspects des êtres et des choses, et à se faire croire qu’il n’existe rien d’autre, sans doute pour se
rassurer (Ce n’est pas rassurant du tout, quand on y pense !).


Puis j’ai regardé quelques-unes de tes photos, entre autres celles des animaux aquatiques, des champignons, des arbres aux formes incroyables, … J’aime beaucoup les angles sous lesquels
tu photographies, les gros plans, c’est un appel constant à l’imaginaire.


Décidément, c’est le thème de ce commentaire, et si j’ai bien compris, l’un des thèmes récurrents dans ton blog : voir au delà des apparences, plus loin, autrement. J’adore.


Encore bravo pour ces magnifiques photos; je retournerai bientôt sur ton blog.




Mart 12/07/2013 14:40




Quelle magnifique commentaire, quelle excellente surprise dans ma messagerie. Eh bien !  J'ai l'impression d'avoir été, encore mieux comprise que d'habitude :  visiteurs, visiteuses,
je vous aime.


Je suis allée faire un tour chez toi, c'est très prometteur. Bonne continuation aussi dans ton blog, espace de partage et de réflexion dans ta philosophie de vie.


A bientôt 




Photographies, récits...

 

Rechercher

Commander le livre

Cliquez sur l'image

Traduire

Articles Récents

  • Mes mille maisons des Vosges, le livre
    Prix ce cet ouvrage : 26 euros (20 euros et 6 euros de frais d'expédition), Je vous envoie ce livre après réception d'un chèque à mon adresse personnelle. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : martineschnoering@icloud.com Résumé du livre : "...
  • Livre d'or 2014
    Je publie ici tous les commentaires, beaux, drôles et autres... qui arrivent dans ma messagerie et n'apparaissent pas dans les commentaires des articles. Grâce à des liens sous chaque page, vous pourrez lire les livres d'or 2013-2012-2011-2008 Si vous...
  • livre d'or 2013
    Précédent : Livre d'or 2014 Islande, automne 2013 27/08/2013 Claude : http://j-aime-l-eft.jimdo.com/ A propos de l'article : Commentaire sur Sylvain Tesson, de la condition de la femme dans le monde Waa, quel article ! Je reviendrai souvent sur ton site,...
  • Livre d'or 2012
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2013-8859634.html 29-12-2012 de NORBERT bonjour mart j'ai découvert votre blog par hasard et depuis quelques mois je suis vos péripéties avec grand plaisir .depuis mes colonies de vacances dans...
  • livre d'or 2011 *
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2012-8859633.html 15-12-2011 Votre blog en général BALDO Agnès Bonjour j'ai découvert votre site il y a très peu de temps et je me suis donc inscrite à votre news letter dès que possible. j'y...
  • livre d'or 2010
    Précédent : Livre d'or 2009 .23/12/10 16:32 JE VOUS SOUHAITE DE BONNES FETES DE NOEL JE VOUS REMERCIE POUR VOS MERVEILLEUX REPORTAGES SUR LA FLORE ET LA FAUNE DE NOTRE REGION....C EST AVEC GRAND PLAISIR QUE JE REGARDE CES BELLES PHOTOS....MERCI ENCORE...
  • Livre d'or 2009
    Précédent : Refuge Hinterbockloch, Grand Ventron 16 novembre 2009 Bonjour !!!Nadine ROCHELBonjour Martine,Je pense que vous êtes la femme qui va me permettre de m'évader, de rêver et certainement de me conforter dans cette envie indescriptible de se lier...
  • Livre d'or 2008
    C'est la première page du livre d'Or du Site Vosges-Passion 30/12/2008 18:52 donne le bonjour à ton pereremysalut michel , ton fils à un super site Hervé dit la MASCOTTE 26/12/2008 12:35 Bonjour, cherche infos sur les abris des vosgesmikaël verspuyBonjour...
  • Le magazine Passion Vosges 2016, thème Mont Sainte Odile, est en kiosque
    Première de couverture, magazine Passion vosges 2016, thème randonnées autour du Mont Sainte Odile Cette année encore, j'ai eu le plaisir de contribuer à l'illustration de ce magazine. 31 circuits pédestres autour du Mont Saint Odile. Circuits téléchargeables...
  • Bibliographie pour un bon usage du plein air dans les Vosges
    Début de bibliographie, Pour une découverte de la nature des Vosges, sportive, naturaliste, méditative... ABBEY Edward - le gang de la clef à molette - Editions Gallmeister ABBEY Edward - Désert solitaire. Une saison dans le désert. ANDERSEN Hans Christian...