Certains après-midi, je suis assailli d'insolites présences - O. Paz

par Mart  -  20 Janvier 2010, 09:40  -  #Livres - citations

" Certains après-midi, je suis assailli d'insolites présences. Les effleurer, c'est changer de peau, d'yeux, d'instincts. Je m'aventure alors par des sentiers peu fréquentés. A ma droite, des blocs de matière impénétrables, à ma gauche, une succession de mâchoires. J'escalade la montagne comme l'idée fixe qui dès l'enfance effraie et fascine, et qu'il faut bien un jour ou l'autre affronter. Le château qui couronne le rocher est fait d'un seul éclair. Svelte et simple comme une hache, droit et flamboyant, il avance vers la vallée avec l'intention évidente de la fendre. Château d'une seule masse, irréfutable, proposition de lave ! A l'intérieur, est-ce amour, carnage, ou chant ? Le vent amasse des fracas sur mon front, et le tonnerre établit son trône sur mes tympans. Avant de rentrer chez moi, je cueille la petite fleur qui pousse dans les crevasses, la noire petite fleur brûlée par la foudre."

Octavio Paz 
Château en l'air
Liberté sur parole,
NRF Poésie/Gallimard.

 

 

Schoeneck (79)

Château de Schoeneck, (sud d'Obersteinbach) Vosges du Nord



Je suis à l'entrée d'un tunnel.

Ces phrases perforent le temps.

Peut-être suis-je ce qui espère à la fin du tunnel.

Je parle avec les yeux fermés.

 

Octavio Paz



Schoeneck--2-.JPGCunon de Dürckheim, seigneur du château de Schoeneck-1552





Article en rapport, avec diaporama : Le château de Schoeneck

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

elmer 29/01/2010 12:04


Bonjour. Endroit très intéressant à photographier, surtout par ciel plombé.


Mart 03/02/2010 10:26


Oui, ce ciel plombé, souvent assorti pendant quelques secondes, d'une vive lumière, est toujours propices à de belles photographies. Merci pour votre commentaire et les précieuses info que vous
répercutez dans votre blog.


Philib 21/01/2010 21:23


Un très beau diapo, les images sont très belles, merci pour ce partage


Mart 22/01/2010 17:55


Avec toi, on peut être certain que le partage fonctionne dans les deux sens !

Merci pour tes fidèles commentaires et à bientôt, Philippe.