Bruchweiller : Rötzenberg et Retschelfels

par Mart  -  21 Janvier 2008, 22:27  -  #Palatinat - Pfalzerwald

 

Le 20 janvier, escalader ou visiter les plus beaux rochers du Palatinat, ça urge !


En effet, beaucoup d'entre eux, parmi les plus remarquables, seront fermés au public à dater du premier février, jusqu'en juillet (date à préciser), en raison de la nidification du faucon pèlerin.

Des informations à ce sujet (et la météo) figurent sur le site :
http://www.pfaelzer-kletterer.de/

Aujourd'hui, je vais  à la conquête du grand rocher déjà aperçu dans le lointain, lors d'une dernière sortie : le Rötzenberg (459 m) à Gossersweiler.
Puis, cap sur  Bruchweiller, pour visiter le Retschelfels (335 m).


(vous suivez ?)




undefined

Rötzenberg, vu du Kellerfels

 

 




Un arrêt à la frontière Allemande me permet de faire quelques clichés intéressants.

 

 



Hirschthal-frontiere--1-.JPG




Hirschthal-frontiere--3-.JPGPont sur la Sauer, nommé "passerelle des Suisses"



Hirschthal-frontiere--5-.JPG



Le rocher Rötzenberg à Gossersweiler

Cap sur Gossersweiler, à environ 20 km de Hirschthal.
Après la rude grimpette habituelle, la falaise convoitée est en vue...

 


 

Gossersweiler-Rotzenberg--6-.JPGComme toujours dans les rochers,

des têtes de géants sommeillent...




Gossersweiler-Rotzenberg-lichen--7-.JPG

De précieux lichens parent les parois rocheuses.



Gossersweiler-Rotzenberg-lichen--8-.JPG




Gossersweiler-Rotzenberg-lichen--4-.JPG

Dentelles fragiles et constellations miniatures...



Gossersweiler-Rotzenberg-lichen--2-.JPG



Gossersweiler-Rotzenberg-erosion--1-.JPG Erosion et grottes minuscules...




Gossersweiler-Rotzenberg-panneaux--3-.JPG



Gossersweiler-Rotzenberg-panneaux--1-.JPG

J'apprécie et photographie beaucoup

les magnifiques panneaux

qui jalonnent les sentiers balisés !

 



 

Gossersweiler-Rotzenberg-plateforme-sommitale--16-.JPGLa plateforme sommitale, sculptures naturelles

et végétation battues par les vents



Gossersweiler-Rotzenberg-vue-Lindenbrunn-et-Rodel-Stein.JPGAu fond à gauche, on aperçoit le château Lindenbrunn

et le rocher Rödelstein ,

où nous sommes allés le précédent w.e




undefinedVégétation sur la plate-forme sommitale : "Pinède sur dalle"



Tout au bout de la plateforme (attention, accès dangereux !)

une petite grotte avec une vue sensationnelle sur le

château Trifels et le Rocher Asselstein,

 

 

 


Quelle vue ! J'en oublierais presque de manger  !

 

undefined


De rares rayons de soleil   permettent de réaliser

quelques belles prises de vue





undefined
A gauche, le rocher Asselstein à Annweiler, alt. 405 m.
Au millieu, le
château Trifels





Gossersweiler-Rotzenberg-vue-Trifels--7-.JPG

Voir une meilleure photographie dans l'article Jusqu’où peut-on s’attacher au sort des hommes ?

La visite est terminée, retour vers Bruchweiller, pour découvrir le rocher Retschelfels (335 m)







le
Retschelfels à Bruchweiller :



Barre rocheuse comprenant deux tours : "Doppelgipfel"




Bruchweiler-Retschelfels--6-.JPGIl fait gris, mais l'émotion est intacte au pied du géant...

 




undefinedAprès un palier, la deuxième tour "en lame de couteau" : "Retschelgrat"





A côté des lichens cladonia stellaris...

La vue est fantastique là-haut !





Bruchweiler-Retschelfels--14-.JPGLa face sud





Bruchweiler-Retschelfels--28-.JPGUne tour monumentale est tombée dans la forêt..

Il y a combien de temps ?





Bruchweiler-Retschelfels-abris-nord--1-.JPGLa face nord offre de beaux abris





..dont un très grand (18 m de long) équipé pour l'escalade.





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

KIKERIKI 10/07/2011 04:36



Aaah ... Que de souvenirs, ces monumentaux rochers de grès rose palatins ... J'y retourne de nouveau en ce moment, pour mon plus grand plaisir et plus seul désormais ! Je trouve toujours de
nouvelles choses à capturer dans ma boîte à images, je me suis sacrément bien amélioré pour mes prises de vues et je possède enfin un bon APN (un Lumix TZ8, qui fait de fabuleux clichés, merci !
). Bonne continuation et bon courage, dans vos pérégrinations sauvages futures !



Mart 06/09/2011 10:46



  Je t'ai immédiatement reconnu ! merci pour ton commentaire.


Je me réjouis tout particulièrement que tu ne sois plus seul à présent.


Bravo pour le nouveau matos. C'est nécessaire pour bien rendre hommage à la beauté des choses. Un Lumix Tz8, bon choix ! J'envisage à moyen terme d'en acquérir un semblable et de me séparer de
mon très lourd et coûteux matos photo Nikon. Ceci dans le but de courir légère dans les forêts de brume verte et les beaux rochers roses, comme je le faisais autrefois (nostalgie quand tu nous
tiens).  Enfin, presque légère car à l'époque, je trimballais un lourd sac à dos de bivouac.


Porte toi bien et continue dans tes passions


 



Bertrand 26/01/2008 15:53

J’apprécie le lien avec google map qui permet rapidement une exacte localisation du village le plus proche. C’est vrai que plus on visite un site, plus on l’aime car on le connaît de mieux en mieux, on s’y attache. Le lichen ressemble parfois à du corail, le rocher, la mer, tout se confond admirablement. Ils me plaisent ces panneaux, pourquoi, peut-être parce qu’ils sont tout simplement en bois et me semblent assez discrets si je les compare avec d’autres signalisations dans les Vosges qui se confondent moins dans le paysage. En résumé, je pense que moins la présence de l’homme est visible sur un site, même par rapport à un simple panneau, et mieux c’est pour la nature si on veut qu’elle reste le plus sauvage possible. Vraiment çà donne envie d’aller visiter cette contrée germanique, j’adore cette vue vers le château Lindenbrunn. J’imagine la pause déjeuner dans cette anfractuosité de rocher au bord du vide, çà doit être génial !
Le soleil pose de grandes tâches lumineuses sur les pentes boisées et allume la mèche du château Trifels, superbe photo. Les pins sont comme des allumettes géantes plantées verticalement dans le sol. L’émotion au pied du rocher vertical, on le vénère comme un Dieu, je veux bien le croire. Le contraste des couleurs est magnifique sur la photo de la face sud, du vert, on passe sans transition à l’ocre, comme si on avait deux couches géologiques différentes, une subtile stratification alors que seul le grès dans toute sa majesté nous impose sa présence, merci les mousses. Quel imposant surplomb, les grimpeurs doivent s’éclater dans un tel endroit, tout en dévers. On finit par les yeux écarquillés du bonheur de PPDR, merci Martine pour ce bon moment de partage à distance.

Panographie 25/01/2008 14:01

J'adore les photos des lichens, les matières.