Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 21:13

José Meidinger, grand reporter à France 3 Alsace, a agrémenté ses voeux de bonne année 2008 par ce beau texte, qu'il m'autorise à publier, et que je me fais un plaisir d'illustrer !

Vous pouvez le  lire  en musique, en activant la vidéo  "EAU", inspirée par ce texte. Elle est située en fin d'article. J'observe et photographie obstinément la surface de l'eau, depuis quelques années...

 


undefined  



Il est une île lointaine,

Tout autour resplendissent les chevaux de la mer,
Course blanche autour de la vague écumante,
Elle brille à travers les mondes délicieux,
Terre aimable à travers les mondes de vie,
Où neigent un grand nombre d’orangers en fleurs…
Arriverai-je à te (vous) faire aimer « mon » île ?


31 décembre 2007.
Cette nuit, nous savons que nous serons seuls. Chacun a choisi le lieu de sa retraite et de sa méditation. Moi, je pars sur une île. Je vais voir sombrer dans une mer sans couleur le dernier soleil de l'année. Quand le bateau repart pour le continent, nous restons à nous attarder sur la cale. Très vite, le bruit du moteur est rongé par la brume. Des oiseaux crient, invisibles. Dans mon île, il n'y a pas d'hivernants. Les touristes ne rôdent pas  sur les plages à la mauvaise saison. Les chemins sont déserts sous les arbres dépouillés.

Nous restons entre nous, entre gens simples. Il y a les gardiens du phare, la patronne de l'hôtel qui se plaint toujours de ses mauvaises jambes et de la morte saison, les pêcheurs aux tignasses emmêlées, le pêcheur au péril de la mer, le  pope avec sa grande barbe grise et ses pantalons ra­piécés de matelot. Nous sommes au bout du monde. Les enfants imaginent les villes illuminées, là-bas, à plus d'une heure de bateau. Les vieux s'attardent dans le jour qui fuit. Pour eux, le prochain voyage vers la grande terre se fera les yeux fermés dans le roulis éternel….La fin de l'année, c'est encore l'automne, l'arrière saison. Il ne fait pas froid. Une pluie fine grignote les battements d'une cloche. Ce soir, le vent est tombé et les fumées mon­tent toutes droites au-dessus des maisons blanches  écrasées par le ciel gris, immense, presque noir maintenant. L’année s’évapore…


1er janvier,  minuit. Les gens d'ici maintenant doivent dormir sous les gros édredons de satin rouge. Les meubles craquent dans la nuit comme les membrures d'un navire. Immobile, une goélette poursuit son voyage dans une bouteille, en plein cœur de l'église.




undefined




3 janvier 2008. Le bruit de la mer est comme une respiration régulière. Qui suis-je en train de tromper ? Ces gens simples qui ne  se cassent pas la tête - on a déjà bien assez de mal pour gagner sa vie. Ces amis ardents qui veulent bâtir une  île nouvelle?  Ceux qui attendent sur le bord du chemin ? Ceux qui travaillent en silence ? Ceux qui sont comme du pain très blanc et très fin sous l'écorce crevassée telle une paume de paysan ? Me voici.. étranger et désarmé. Comment dire aux gens intelligents que  l’on vit ici pour des choses simples ? Comment dire aux gens simples que nous vivons ailleurs  pour des choses compliquées soi-disant intelligentes ? Il faudrait si souvent se taire. Laisser les horloges moudre les heures, retrouver tout doucement cette union sans phrases avec un peuple sans détours.



4 janvier 2008. Mon île est au bout du monde. Elle est si basse sur la mer, il y a tant de brume certains jours d'hiver, que le continent ne voit plus ces rochers qui viennent respirer à la surface de l’eau. On croit parfois qu'ils vont plonger, disparaître. Mais mon île est un monde bien réel avec sa longue centaine d’hommes, de femmes, d'enfants. Les gens de mon île savent que l'eau est glacée au petit matin, que le poisson se vend mal sur la côte voisine, que ceux qui ont péri en mer n'auront jamais une place au ci­metière. Ils savent qu'on ne ruse pas avec le vent, que le courant fait la loi et que la marée mesure le temps. Dans mon île, on ne se pose pas de questions. On trouve d'instinct ce qui est nécessaire et ce qui est inutile. On ne lit guère le journal, mais on consulte souvent le baromètre. On croit plus volontiers ce que votre père vous a appris que ce que l’on voit à la télé….On aime mieux ceux qui sont proches que ceux qui sont étrangers. On ne cherche pas tellement à comprendre pourquoi il faut travailler, mais comment. Ce qui compte, ce sont des choses réelles, solides sous la main. Un casier à réparer, un olivier à élaguer,  une vigne à planter….Je ne pense pas que je puisse apprendre quelque chose aux gens de mon île. Mais ce matin, quand le soleil de l'an nouveau se lève, je sais qu'il va éclairer, avant mon île, tout un continent, là-bas vers l'Est, qui émerge du sommeil et de la si longue nuit. Immense et rouge, le soleil illumine une année nouvelle. Les rochers sont comme des aiguilles sombres. Des paillettes jaune pâle scintillent sur la mer. Mon île, mon pays, mon peuple, mes amis saluent le soleil. Et lentement, tu surgis du sommeil. J'ai veillé sur toi pendant toute cette nuit, ô mon île lointaine  aux longs cheveux  sombres  dénoués sur mon épaule.



undefined


Ouvre les yeux, vois, nous allons partir ensemble, pour un archipel immense, hérissé de cathédrales et de falaises. Nous naviguerons du Cap Nord au détroit de Gibraltar, de la mer d'Irlande au golfe de Corinthe. Nous découvrirons les Shetlands et les Cy­clades, les Baléares et les Lofoten, ….îles innombrables du bout du monde, au « large de l’amour »  où naviguerait l’ami Jacques, loin des Marquises « qui fredonnent toujours Gauguin »,  sous le grand tournant du soleil. « Gémir n’est pas de mise… » Viens, c'est une année nouvelle !



BONNE ANNEE 2008 !
José Meidinger



undefined




Et mon  cadeau personnel : cette nouvelle vidéo !



 

EAU


Musique :  "Eau bénite et feu sacré - piste 4"
de Philippe Mangold, extraite de l'album "Voyage dans l'Ether".



Les photographies ont été réalisées au lac de la Maix,
au lac de Pierre Percée, à l'étang d'Erlenbach (Palatinat) et à la cascade du Lac d'Alfeld, au Ballon d'Alsace.


Partager cet article

Repost 0
Published by Mart - dans Portraits
commenter cet article

commentaires

Bertrand 13/01/2008 15:27

Et maintenant de la lecture en musique, beau travail décidément. Tu as dû encore te casser la tête pour nous pondre cet article. J’ai donc testé avec le fonds musical, les mots lus défilent différemment et c’est super agréable, apaisant. Sûr une bonne alternative au reportage terrain, qui enrichit ton blog.

Vincent Gruyer 12/01/2008 14:06

Ils sont magnifiques les reflets dans l'eau. Bravo

Photographies, récits...

 

Rechercher

Commander le livre

Cliquez sur l'image

Traduire

Articles Récents

  • Tout sur l'auteure du blog
    Autoportrait Vous pouvez m'écrire à cette adresse : alice.wild@laposte.net Le livre : " Mes mille maisons des Vosges " Livre d'or Martine Schnoering et quelques photos de terrain Tous mes (auto)portraits ICI Profil blogueur Matériel photo Publications...
  • Martine Schnoering, autoportraits de vadrouilles
    Portraits au cours de vadrouilles photographiques dans les Vosges, le Jura, la Lozère. Autoportraits fait à l'aide de l'Iphone et quelquefois portraits réalisés par des amis. Pour les 5 dernières, photographies : Patrick Ozanne
  • Mes mille maisons des Vosges, le livre
    Prix ce cet ouvrage : 26 euros (20 euros et 6 euros de frais d'expédition), Je vous envoie ce livre après réception d'un chèque à mon adresse personnelle. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante : alice.wild@laposte.net Résumé du livre : " Sans...
  • Livre d'or 2014
    Je publie ici tous les commentaires, beaux, drôles et autres... qui arrivent dans ma messagerie et n'apparaissent pas dans les commentaires des articles. Grâce à des liens sous chaque page, vous pourrez lire les livres d'or 2013-2012-2011-2008 Si vous...
  • livre d'or 2013
    Précédent : Livre d'or 2014 Islande, automne 2013 27/08/2013 Claude : http://j-aime-l-eft.jimdo.com/ A propos de l'article : Commentaire sur Sylvain Tesson, de la condition de la femme dans le monde Waa, quel article ! Je reviendrai souvent sur ton site,...
  • Livre d'or 2012
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2013-8859634.html 29-12-2012 de NORBERT bonjour mart j'ai découvert votre blog par hasard et depuis quelques mois je suis vos péripéties avec grand plaisir .depuis mes colonies de vacances dans...
  • livre d'or 2011 *
    Précédent : http://www.martineschnoering.com/pages/Livre_dor_2012-8859633.html 15-12-2011 Votre blog en général BALDO Agnès Bonjour j'ai découvert votre site il y a très peu de temps et je me suis donc inscrite à votre news letter dès que possible. j'y...
  • livre d'or 2010
    Précédent : Livre d'or 2009 .23/12/10 16:32 JE VOUS SOUHAITE DE BONNES FETES DE NOEL JE VOUS REMERCIE POUR VOS MERVEILLEUX REPORTAGES SUR LA FLORE ET LA FAUNE DE NOTRE REGION....C EST AVEC GRAND PLAISIR QUE JE REGARDE CES BELLES PHOTOS....MERCI ENCORE...
  • Livre d'or 2009
    Précédent : Refuge Hinterbockloch, Grand Ventron 16 novembre 2009 Bonjour !!!Nadine ROCHELBonjour Martine,Je pense que vous êtes la femme qui va me permettre de m'évader, de rêver et certainement de me conforter dans cette envie indescriptible de se lier...
  • Livre d'or 2008
    C'est la première page du livre d'Or du Site Vosges-Passion 30/12/2008 18:52 donne le bonjour à ton pereremysalut michel , ton fils à un super site Hervé dit la MASCOTTE 26/12/2008 12:35 Bonjour, cherche infos sur les abris des vosgesmikaël verspuyBonjour...